NAO 2020

Posté par cfdt, le 22 octobre 2020

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Pour la CFDTla politique de la vache maigre n’est pas une option !

Un rendez-vous incontournable décalé au 26 octobre : la table ronde sur les salaires a lieu habituellement au début de l’été. Cette année, elle a été décalée en raison de la crise sanitaire et elle aura lieu le 26 octobre. Nos revendications.

Depuis l’accord signé en 2014, les augmentations sont à zéro… Depuis cinq années, les négociations ont toujours buté sur les mêmes prétextes : contexte économique défavorable, arrivée de la concurrence qui oblige à une cure d’amaigrissement, choix de la tutelle, etc. Comme chaque année, la CFDT portera lors de cette table ronde des revendications destinées à améliorer le pouvoir d’achat des cheminots. Le professionnalisme et l’engagement des cheminots doivent être récompensés ! Cette année, c’est bien évidemment la crise sanitaire et ses conséquences économiques et financières sur l’entreprise qui vont être utilisées pour justifier une nouvelle année de disette salariale. Les expressions des dirigeants du GPU vont clairement en ce sens et mettent en avant des marges de manœuvre qui seront très faibles. L’État a su reconnaître de manière malheureusement incomplète la mobilisation des agents de la fonction publique dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons. La tutelle doit en faire de même et récompenser l’investissement exemplaire des cheminots au profit du service public ferroviaire en donnant de véritables leviers de négociation à la Direction du GPU pour cet accord salarial.

Ce rendez-vous salarial doit permettre d’adresser des signes forts 

Cette table ronde sur les salaires est une opportunité pour la Direction du GPU d’apporter une réponse aux agents, qui ne soit pas celle de la vache maigre et de l’indifférence.

Ce que la CFDT revendique pour l’ensemble des cheminots

  1. la fin du gel des salaires par la mise en place d’une revalorisation générale des salaires ;
  2. la mise en place de mesures spécifiques pour les bas salaires ;
  3. la revalorisation de l’indemnité de résidence en lien avec le coût réel du logement sur les différentes zones géographiques ;
  4. la revalorisation des primes de travail et des valeurs moyennes théoriques (VMT) ;
  5. la mise en place d’une complémentaire santé pour les agents au statut, avec une prise en charge de l’employeur ;
  6. une revalorisation de la prime de vacances et de la gratification annuelle d’exploitation ;
  7. l’alignement des montants de la prime sur ceux de la GIR, accompagné de la création d’une prime d’expertise pour l’encadrement ;
  8. l’ouverture d’une négociation sur un nouvel accord relatif au télétravail et aux droits afférents ;
  9. une revalorisation significative du travail de nuit, ainsi que du dimanche et des jours fériés ; 
  10. une extension du paiement des heures de dimanche au samedi ; 
  11. une prime équivalente à la prime de saisie pour tous les agents travaillant en opérationnel sur écran ;
  12. une indemnité de modification de commande pour les modifications effectuées à moins de 48 heures pour les agents de réserve ;
  13. une prime de modification de service pour les agents en roulement.

La CFDT a des revendications spécifiques à chaque métier. Téléchargez le e-tract qui vous concerne en cliquant sur la ligne.

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss