Sécurité ferroviaire

Posté par cfdt, le 25 juillet 2020

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Une priorité pour laquelle la CFDT agit !

La sécurité est le fondamental de notre activité et de notre culture ferroviaire. Au cœur de l’été et face à l’augmentation des événements de sécurité remarquables (ESR) constatés, la CFDT se mobilise pour la sécurité et dépose une demande d’audience auprès de la Direction générale de la Sécurité. Interpellation.

Depuis des mois, les événements se multiplient : les accidents de Poix-Terron et Ingenheim sont des accidents particulièrement graves, qui interrogent au fond la sécurité ferroviaire. La CFDT Cheminots a pris toute sa part dans l’analyse de ces accidents et a poussé pour que des mesures préventives et correctives soient immédiatement mises en place.

En début de semaine, un nouvel événement contraire à la sécurité

Intervenu sur la ligne Puyoô-Pau-Tarbes, le dysfonctionnement du système de comptage d’essieux sur la ligne équipée en BAPR aurait pu provoquer un rattrapage entre deux circulations.

Pour la CFDT Cheminots, qui a agi régionalement, le sujet doit être porté au niveau national

À la suite de cet événement sécurité, des mesures conservatoires ont été mises en place dans un premier temps sur la région Nouvelle Aquitaine, puis étendues à l’ensemble des lignes du réseau dont le cantonnement est assuré par du BAPR à compteur d’essieux :

  • mise en place d’un processus spécifique en cas de dérangement de block par SNCF Réseau, qui prévoit de retenir le train au signal en attendant l’intervention d’un agent SE en lien avec l’agent circulation ;
  • diffusion à l’attention des conducteurs d’un avis urgent leur demandant de ne plus appliquer jusqu’à nouvel ordre les dispositions de leur référentiel métier et du mémento qui les autorisent dans certaines situations à pénétrer en canton occupé en BAPR.

Notre demande d’audience doit permettre d’aborder l’ensemble des sujets sécurité essentiels et préoccupants auxquels les cheminots sont confrontés.

Les cinq points les plus urgents à traiter

#1 Les opérations de modification des séries AGC, Régio2N et Régiolis à la suite de l’accident de Poix-Terron.

#2 Les conclusions et préconisations des enquêtes effectuées à la suite du déraillement du TGV 2350 à Ingenheim.

#3 Le bilan et présentation des actions menées en matière de sécurisation des ouvrages en terre et réévaluation des risques.

#4 La sécurisation des passages à niveau.

#5 Les conclusions et actions mises en œuvre à la suite de l’ESR survenu sur la ligne Pau-Orthez le 21 juillet dernier.

Avec la CFDT, des actions concrètes pour la sécurité, la protection & le quotidien des salariés !

Je consulte la demande d’audience de la CFDT en cliquant ici

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss