Prime exceptionnelle Le compte n’y est pas !

Posté par cheminots cfdt, le 17 décembre 2018

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

LA SNCF vient de rendre sa décision concernant la mise en place d’une prime exceptionnelle. Elle sera d’un montant de :

400 € pour les cheminots ayant un salaire brut annuel fixe inférieur à 27 000 euros (primes incluses hors EVS)

200 € brut pour les cheminots ayant un salaire brut annuel fixe inférieur à 35 000 euros (primes incluses hors EVS)

Pour la CFDT, le compte n’y est pas !

Cette annonce prive une nouvelle fois les cheminots d’un véritable débat sur le pouvoir d’achat pourtant nécessaire alors que nous abordons bientôt une 5ème année sans augmentation générale des salaires.

Dans un courrier adressé à G. Pepy le 12 décembre dernier, la CFDT avait demandé un plan d’urgence pour améliorer le pouvoir d’achat.

Ces annonces ne sont pas de nature à régler la problématique des bas salaires à la SNCF, ni à apaiser un corps social cheminot mis à rude épreuve ces dernières années malgré de bons résultats économiques.

Plus que jamais le plan d’urgence de la CFDT sur le pouvoir d’achat des cheminots demeure d’actualité.

En 4 points le plan d’urgence demandé par la CFDT pour le pouvoir d’achat des cheminots

  1. Mise en place d’un véritable 13e mois pour tous les cheminots, qu’ils soient contractuels, au statut, sédentaires ou roulants.
  2. Alignement des modalités de calcul de la prime pour les agents d’exécution et de maîtrise sur celles de la GIR applicable aux cadres.
  3. Une prime exceptionnelle et immédiate de 1 000 euros pour tous les cheminots.
  4. + 100 euros par mois pour tous les agents, dès janvier 2019.

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss