Où va la SNCF ?

Posté par cfdt, le 11 avril 2019

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Une question que tous les cheminots se posent

L’avenir est tout sauf clair. Le quotidien est marqué, pour beaucoup, par le rythme effréné des réorganisations successives. Nous, cheminots, sommes interrogatifs, harassés et insécurisés par un mouvement permanent incompréhensible, qui ressemble trop souvent à un plan social qui ne dit pas son nom.

Concrètement, où en est-on ? 

Le projet social n’est pas la priorité. Le projet économique n’est pas financé. La gouvernance du Groupe vit au rythme des annonces faites en plein milieu du conflit historique du printemps dernier sur le départ du président et de l’attente des décisions de l’État. Pendant ce temps-là, il faut assurer la production, en sécurité et en qualité. Dans ces conditions, quel autre choix pour le corps social cheminot que d’être circonspect, désabusé ou franchement épuisé et inquiet ?

L’heure du bilan…

Ces derniers jours, quelques articles sont parus dans la presse pour évoquer le « bilan Pepy ». Pour la CFDT, pas de faux semblants : l’analyse de la période passée et actuelle doit être faite avec lucidité et franchise. Certes, le Groupe s’est ouvert davantage à une intermodalité porteuse économiquement. Néanmoins, ces transformations posent plusieurs questions. Cette évolution rapide n’a-t-elle pas fragilisé, voire obligé à faire l’impasse sur certains fondamentaux liés à la production ferroviaire ? Combiné au désinvestissement de l’État, on ne peut que s’interroger sur le rôle de ces différents facteurs dans les drames qui ont frappé la SNCF et les cheminots.

Comment justifier les pannes successives de Montparnasse et de Saint-Lazare autrement que par une productivité acharnée et qui pèse sur les moyens par des choix qui amènent une perte des savoir-faire essentiels ?

Comment justifier que le mal-être des cheminots, confirmé dans les enquêtes récentes, puisse être dû aux mutations et à la rançon de la réforme ?

L’une des raisons, c’est cette réforme du ferroviaire, tant soutenue par la direction générale de la SNCF, qu’elle est apparue comme une revanche contre le corps social cheminot après que la CFDT a obtenu gain de cause contre les velléités de la SNCF de mettre à plat le temps de travail des cheminots (GRH 0077). La direction, dans sa volonté de transformer la SNCF, est en train de briser le lien et l’affection qui unissent les cheminots à cette grande entreprise. Jouant le mimétisme avec le gouvernement, la direction pense qu’elle peut se passer des corps intermédiaires. Le constat est tout autre, jamais le sentiment de défiance, toutes catégories confondues, n’aura été si important. Quitter la SNCF n’est plus un tabou, ce serait même pour bon nombre de cheminots la seule perspective envisageable. Pourquoi ? Car l’ascenseur social SNCF n’est plus. Faute de perspectives internes, quel autre choix que de se projeter aileurs ?

L’ouverture à la concurrence approche à grands pas

La SNCF incite fortement de nouveaux opérateurs à franchir le pas afin d’alléger le coût des péages. La fin du recrutement au statut sera une réalité d’ici quelques mois, sans que ni le cadre conventionnel ni le nouveau modèle social SNCF ne soient prêts.

Avec la CFDT, construire et protéger

Des solutions existent. Les cheminots, seuls experts de la production ferroviaire, en regorgent ! Ils sont une incroyable ressource et ont su montrer leurs capacités d’adaptation. La direction doit partir d’un principe simple : on ne peut pas transformer une grande entreprise comme la nôtre sans adhésion de son personnel. La CFDT demande un calendrier de négociation au travers d’un accord de méthode indispensable, mais aussi des garanties fortes offertes aux salariés pour les protéger dans ces mutations rapides. La concertation, la négociation et le dialogue social ne sont pas des gadgets, mais une impérieuse nécessité qui devra être mise en place par la direction dans les prochains jours. En matière sociale, il faut un souffle nouveau, vite.

Dans votre quotidien et vos métiers, les délégués CFDT sont mobilisés et disponibles pour être à vos côtés. Partout et à chaque fois qu’elle le peut, la CFDT est là pour vous apporter son aide et des réponses. Nos représentants sont à votre écoute au quotidien. N’hésitez pas à les solliciter.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss