Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

Onzième vague de grèves SNCF

Posté par cfdt, le 22 mai 2018

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Les 23 et 24 mai 2018

Pourquoi le combat doit continuer ?

Associant propositions et mobilisation, la CFDT Cheminots a répondu à l’invitation de la ministre des Transports et l’a rencontrée afin de lui présenter ses 42 propositions d’amendements au projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire. Ce projet sera débattu au Sénat à partir du 29 mai prochain. Mobilisation.

Décompte des jours de grève : la vraie bataille juridique sur le fond aura lieu le 31 mai

La direction ne devrait pas fanfaronner comme elle l’a fait dernièrement via son compte Twitter en laissant entendre qu’elle avait gagné le combat juridique sur le décompte des jours de grève. Certes, le tribunal a botté en touche en se déclarant incompétent, mais il renvoie vers le juge du fond qui va pouvoir peser l’intégralité des faits avec les pièces produites. C’est l’assignation à jour fixe qui aura lieu le 31 mai au tribunal de Bobigny. L’issue n’est pas actée, la mobilisation doit continuer. L’avenir reste à écrire.

Nous sommes entrés dans une phase décisive où la poursuite de la mobilisation est essentielle

Le rapport de force est essentiel afin d’obtenir une autre réforme permettant de confirmer un maximum de garanties pour tous les cheminots :

  • transfert de personnel basé sur le volontariat et avec une option de refus en cas de perte de marché conventionné ;
  • possibilité d’un droit au retour à la SNCF pour les agents ayant accepté le transfert ;
  • portabilité du statut et des différents droits ainsi que la garantie et la pérennisation des droits sociaux en vigueur au GPF.

Une seconde rencontre avec le Premier ministre le 25 mai

Comme annoncé le 7 mai dernier, le Premier ministre recevra les organisations syndicales pour faire un point d’étape avant le début des débats sur le projet de loi au Sénat. La CFDT Cheminots attend des annonces concrètes sur les conditions et le calendrier de la reprise de la dette. Pour la CFDT, la loi devra garantir des éléments de nature sociale et des engagements fermes sur le futur cadre social de la branche ferroviaire dont la convention collective reste à négocier. L’État et le patronat doivent prendre leurs responsabilités en fixant le cadre et les objectifs des futures négociations de branche.

La CFDT Cheminots et le Syndicat national FGAAC-CFDT appellent les cheminots à s’inscrire dans le onzième préavis de grève de l’interfédérale CGT-UNSA-CFDT qui commencera mardi 22 mai à 20h00 et durera jusqu’au vendredi 25 mai à 7h55. Tous les agents des trois ÉPIC sont couverts par ces préavis de grève, y compris ceux appelés à les remplacer.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Je participe à la cagnotte afin de soutenir mes collègues grévistes en cliquant ici


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss