Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

Neuvième vague de grèves SNCF

Posté par cfdt, le 9 mai 2018

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Les 13 et 14 mai 2018

Face à la fermeté du gouvernement, la CFDT appelle tous les cheminots à durcir les mouvements

Reçues le 7 mai par le Premier ministre, les organisations syndicales ont appris que le gouvernement ne reviendra pas sur les trois éléments clés sur lesquels l’Assemblée nationale a tranché le 11 avril dernier, à savoir l’ouverture à la concurrence, la fin de l’embauche des cheminots au statut et la transformation de la SNCF en société anonyme. La mobilisation continue.

Le 14 mai, zéro trains & zéro chantiers

Réunies au siège de la CFDT Cheminots le 25 avril, les organisations syndicales ont annoncé un appel à la cessation du travail le 14 mai en cas d’échec des discussions avec le Premier ministre.

La CFDT Cheminots maintient sa position ferme

Elle demande à tous les agents de participer massivement à cette journée sans cheminots, sans trains et sans chantiers, afin de montrer ce que pourrait être la mobilité sans la SNCF. Notre succès commun passera par la réussite de cette journée d’action, en affichant un taux de grévistes jamais égalé. Aucun cheminot ne doit manquer à cet appel.

Battons-nous pour un cadre social de haut niveau

Seul un pacte social bien négocié nous permettra d’obtenir la garantie de l’emploi au sein de toute la branche ferroviaire. La CFDT exige que le sac à dos social, l’une des mesures phares proposées au gouvernement, s’applique également aux cheminots contractuels. Si ce nouveau pacte s’avérait mieux que l’actuel statut, la CFDT demande que les agents puissent l’intégrer s’ils le souhaitent.

Pour la CFDT, cette rencontre n’a pas été en mesure de nous rassurer sur la suite que le gouvernement envisage de donner aux revendications légitimes des organisations syndicales. Même sur les trois sujets essentiels sur lesquels le gouvernement ferme visiblement les discussions, les négociations sont encore possibles, car les décrets ne sont pas parus. Pour cette raison, la mobilisation des cheminots doit s’amplifier. Ne nous résignons pas !

La CFDT entend aller jusqu’au bout

« Il n’est pas question de lever la mobilisation. On continue », a affirmé Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots. Seule organisation syndicale à apporter des propositions concrètes et atteignables visant à améliorer les conditions dans lesquelles la réforme de la SNCF se fera, la CFDT entend continuer dans son mode d’action : « propositions et mobilisation, mobilisation et propositions », déclarait Laurent Berger, secrétaire général de la Confédération CFDT à la sortie de la réunion.

La CFDT déposera une quarantaine d’amendements au Sénat, notamment sur la reprise de la dette par l’État et sur les conditions sociales des cheminots dans le cadre de l’ouverture à la concurrence.

L’intersyndicale CGT-UNSA-CFDT se réunira le 9 mai pour continuer les débats.

La CFDT Cheminots et le Syndicat national FGAAC-CFDT appellent les cheminots à s’inscrire dans le neuvième préavis de grève de l’interfédérale CGT-UNSA-CFDT qui commencera samedi 12 mai à 20h00 et durera jusqu’au mardi 15 mai à 7h55. Tous les agents des trois ÉPIC sont couverts par ces préavis de grève, y compris ceux appelés à les remplacer.

Je visionne la déclaration de Laurent Berger à la suite de la rencontre avec le Premier ministre en cliquant ici

Je télécharge le e-tract en cliquant ici


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss