Contractuels SNCF & EFP

Posté par cfdt, le 9 décembre 2019

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

La CFDT Cheminots se bat pour les salariés contractuels de la SNCF & ceux des entreprises ferroviaires privées

Dans le conflit en cours, la CFDT Cheminots porte des revendications pour tous les cheminots, statutaires, contractuels et salariés de droit privé. Certains veulent faire croire que défendre les statutaires signifie l’abandon des  autres agents : c’est faux ! Décryptage.

Quelle est la réforme que veut la CFDT ? 

La CFDT porte la nécessité d’une réforme, pas celle du rapport Delevoye, pas une réforme du gouvernement que personne ne connaît. Pour la CFDT il faut une réforme juste et bénéfique pour toutes et tous. Le système actuel est un système complexe qui comporte des injustices. Il défavorise les femmes, les salariés les moins diplômés et les moins bien rémunérés, ceux qui ont eu des carrières hachées, etc. La CFDT veut une refonte de système à la différence des autres organisations syndicales qui défendent le statu quo.

Quelles sont les revendications de la CFDT ? 

  • Une réforme basée sur la solidarité et la répartition. Une réforme par points ne signifie pas d’aller à la capitalisation. Il faut le baser sur la solidarité et améliorer la situation des femmes, des polypensionnés, etc.
  • Une compensation de la pénibilité. Pour la CFDT, les salariés exposés doivent pouvoir partir plus tôt à la retraite et avoir droit à des mesures de préventions.
  • Un aménagement des fins de carrière.
  • Le maintien des droits acquis avant 2025.
  • Le maintien de l’âge de départ et des dispositifs pour les carrières longues, car ceux qui ont commencé à travailler très jeunes doivent pouvoir partir plus tôt.

La CFDT s’opposera à toute mesure d’économie (« paramétrique ») et qui aboutirait à repousser l’âge de départ à la retraite.

Ce que veut la CFDT pour les salariés contractuels et de droit privé d’aujourd’hui et demain

1/ Avec l’arrêt de recrutement au statut, l’entreprise paiera moins de cotisations. Il faut redistribuer aux salariés ces économies :

  • des augmentations salariales dans la branche ferroviaire (salaire de base plus ancienneté) ;
  • la mise en place d’un dispositif de retraite complémentaire durable (PER, etc.).

2/ Des mesures sur la pénibilité :

  • des bonifications spécifiques pour les métiers pénibles de la branche ferroviaire ;
  • des dispositifs de fin de carrière ;
  • le maintien des dispositifs négociés dans le GPF SNCF (fin de carrière).

3/ L’extension du périmètre de l’actuelle CPRP SNCF pour l’assurance maladie des salariés de la branche avec l’intégration du principe de solidarité intergénérationnelle (actifs-retraites).

4/ La garantie de construire un nouveau régime de retraite pour tous les salariés afin de supprimer les inégalités actuelles et d’intégrer les réalités du travail d’aujourd’hui et une retraite digne pour toutes et tous.

5/ Fixer dès maintenant l’agenda et la méthode de négociation des droits des salariés contractuels (sujets, objectifs, délais, etc.).

Au cœur du conflit, les informations qui vous sont données ne sont pas forcément les bonnes. Entre simulateurs bidon, réalité déformée, cacophonie gouvernementale… difficile d’y voir clair. La CFDT Cheminots, elle, porte un discours de vérité et maintien un cap clair et cohérent.

Statutaires, contractuels et salariés de droit privé, la CFDT défend toutes les cheminotes et tous les cheminots.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Je participe à la cagnotte CFDT Cheminots en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss