ASCT

Posté par cfdt, le 17 avril 2019

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Formation initiale : pour la CFDT, c’est 4S pour les embauchés

La CFDT a été reçue le 10 avril en table ronde. Cette réunion fait suite à la rencontre du 24 octobre 2018 où la nouvelle mouture de formation initiale avait été présentée et où une école pilote à Chambéry avait été annoncée. Seule Sud-Rail était absente aux deux réunions, à croire que la formation initiale n’est pas importante… la CFDT Cheminots a toujours pensé le contraire !

Pour rappel, les 4S, c’est :

  1. SÉCURITÉ
  2. SÛRETÉ
  3. SERVICE
  4. SAUVEGARDE DES RECETTES

Lors de cette réunion, il est ressorti que l’activité TER demande à ce que la sécurité soit mise au début ou à la fin de la formation. C’est une astuce pour la supprimer progressivement et ne faire que des formations 3S !

Pour la CFDT Cheminots, le métier d’ASCT est un métier à part entière !

La sécurité est le cœur de ce qui fonde ce métier. Le déclasser fermerait les portes des parcours professionnels et les passerelles entre les activités. La CFDT Cheminots y voit aussi une tentative de former des ASCT au titre II.

Au cours de cette réunion, vos représentants CFDT ont exigé :

  • un maintien du module sécurité en début du parcours pour permettre un réel ancrage des pratiques et des connaissances ;
  • une formation initiale obligatoire aux 4S ;
  • qu’un ASCT soit exclusivement au titre 1 et au code prime 24 ;
  • que la DG TER et Transilien imposent une vision du métier ASCT et ne laisse pas autant de latitude aux régions ;
  • déplacer le module sûreté au plus proche des règles de régularisation et qu’il soit allongé pour mieux apprendre ;
  • une instance nationale équivalente aux CPC / CSR permettant de travailler les dossiers.

Ces annonces sont dangereuses. Vos représentants CFDT ont donc décidé de déposer une demande de concertation immédiate auprès de la Direction de SNCF Mobilités.

La sûreté, aussi au cœur des préoccupations de la CFDT

La partie sûreté de la formation pose de nombreux problèmes. Les remontées de la CFDT sont les mêmes que celles du REX de la direction. Pour autant, notre vision est très différente. La direction se réfugie derrière un module qualifié « d’imbuvable ». Pour la CFDT, le problème est plus profond. La durée de la formation initiale a fondu. Le manque de temps dédié à ces formations oblige à accélérer la cadence, à en bâcler certaines parties et met une forte pression sur les stagiaires. Les procédures ne sont pas maîtrisées à la fin du cursus. Pourtant, le métier d’ASCT en 2019 nécessite une connaissance parfaite des droits, devoirs et positionnements en matière de sûreté. La CFDT exige le retour de la sûreté et de la sécurité au centre des préoccupations de l’entreprise. Le GPF SNCF doit protéger ses agents.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss