Action sociale SNCF

Posté par cfdt, le 1 juillet 2020

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Avec la CFDT, sauvons les lieux d’accueil éducatif !

Il est nécessaire de rappeler que pour l’instant, seuls les lieux d’accueil éducatif (LAE) de Bischheim et de Lille sont menacés de fermeture, soit deux des cinq centres existants.

Quelles sont les missions des LAE ?

L’hébergement en établissement a pour finalité d’aider les enfants ou adolescents accueillis à dépasser leurs difficultés personnelles, familiales et scolaires par un accompagnement éducatif et une prise en charge adaptée à leurs différents besoins, et cela dans le cadre d’un internat de semaine pour :

  • permettre à l’enfant accueilli de trouver un autre équilibre dans un nouvel environnement ;
  • accompagner la formation choisie ou la scolarité (réflexion sur l’orientation, lien avec l’établissement, aide aux devoirs, etc.) ;
  • soutenir les parents par rapport aux difficultés rencontrées dans l’exercice de leurs responsabilités éducatives (pouvant prendre la forme de rencontres, réunions au centre d’action sociale, à l’établissement, échanges téléphoniques, etc.).

Pour une meilleure promotion de l’Action sociale auprès des cheminots actifs et pensionnés 

Les services de l’Action sociale sont méconnus des cheminots. Il en va de même pour les lieux d’accueil éducatif. Avec la crise du Covid-19, les inscriptions pour la prochaine rentrée scolaire sont en berne.

La direction annonce, sans détour, que certains lieux sont menacés

La CFDT Cheminots demande la mise en place d’un véritable plan de communication afin de ne pas mettre en péril les LAE de la SNCF. L’exemple de la communication par Temps réel sur la garde enfant dépannage a provoqué une augmentation forte de la demande. Pourquoi ne pas envisager une communication par les mêmes canaux pour les LAE ? Cela avait déjà été le cas en son temps avec l’augmentation de l’IGAM1.

Quelles actions concrètes ?

La CFDT Cheminots ne se contente pas d’envoyer une lettre ouverte et de poser une DCI. Elle apporte des solutions concrètes ainsi que des pistes de réflexion fiables. Un partenariat avec l’Aide sociale à l’enfance avait permis, il y a trois ans, d’enrichir le travail mené dans les LAE. L’Aide sociale à l’enfance, qui souhaitait poursuivre l’expérience menée, car concluante, avait proposé de payer l’exact prix de la journée pour l’accueil d’autres jeunes, ce qui n’aurait pas amputé le FASS2 et aurait permis d’engager une dynamique éducative profitable aussi aux enfants des cheminots.

Certaines organisations, pour des raisons diverses, sont contre cette expérimentation

Cela va, de facto, amener la direction à prendre une solution radicale. En aucun cas, nous ne saurions nous satisfaire d’une attitude consistant seulement à constater les symptômes d’une absence de viabilité économique des sites de Bischheim et de Lille. Il faut identifier les racines du mal en reconnaissant que cette situation résulte en grande partie du manque de communication interne, comme externe. Puis administrer le remède adéquat.

La CFDT propose une alternative à la fermeture et ne sera pas complice !

Des partenariats peuvent être mis en place avec, par exemple, les Apprentis d’Auteuil ou l’Aide sociale à l’enfance afin de ne pas amputer le FASS.

AVEC LA CFDT CHEMINOTS, SAUVONS LES LIEUX D’ACCUEIL ÉDUCATIF SNCF. SAUVONS NOTRE PATRIMOINE SOCIAL. AVEC LA CFDT, REVENDIQUONS LA MISE EN PLACE D’UNE POLITIQUE DYNAMIQUE DE L’ACTION SOCIALE AU SEIN DU GROUPE SNCF !

Pour aller plus loin
Cliquez ici pour consulter la lettre ouverte de la CFDT Cheminots en intégralité.

1IGAM : indemnité de garde assistant·e maternel·le / 2FASS : fonds d’action sanitaire et sociale

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss