Communiqué de presse

Posté par cfdt, le 12 février 2021

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Toulouse, 12 février 2021 

Lignes Montréjeau <> Luchon &
Alès <> Bessèges

La CFDT a toujours revendiqué leurs réouvertures !

Un rapport intitulé Demande de reprise en gestion des lignes Montréjeau-Luchon et Alès-Bessèges sera présenté ce vendredi 12 février à la Commission permanente de la région Occitanie. La CFDT Cheminots Occitanie et la CFDT Occitanie partagent depuis des années l’envie de réouverture de ces lignes. Nous l’avions clairement souligné en 2018 lors d’une conférence de presse.

Ce rapport arrive dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale qui accroît la tentation de réduire les ambitions écologiques. Le train est le transport le plus écologique avec ses 14 g de CO/ passager / km par rapport aux 55 g de CO/ passager / km pour une voiture moyenne et aux 68 g de CO/ passager / km pour un bus. Pour la CFDT, à l’heure de l’urgence écologique, le train doit être privilégié par rapport à tout autre mode de transport. Il est du ressort des pouvoirs publics de donner l’accès à la mobilité par le train à tout le monde. 

Investir dans le train revient à investir dans l’écologie !

Ces deux lignes ferroviaires ont une place essentielle dans le maillage territorial de l’Occitanie et en ce moment les citoyens prennent d’autres moyens de transport. Ce rapport souligne que le Groupe SNCF a renouvelé à plusieurs reprises le refus de conserver ces lignes au sein du Réseau ferré national (RFN). Nous constatons une non-volonté de la SNCF de rouvrir ces lignes, ce qui nous désole. La CFDT Cheminots porte depuis toujours un syndicalisme objectif et réaliste. Nous ne sommes pas pour la concurrence et nous n’encourageons pas le transfert de lignes vers d’autres opérateurs. L’article 6 de la Convention d’exploitation des TER qui nous lie avec la région Occitanie fait que ces deux lignes seront exploitées par SNCF Voyageurs. Il n’y aura donc pas deux opérateurs ferroviaires voyageurs sur l’Occitanie et l’unicité du réseau ferré sera préservée conformément aux exigences de la CFDT Cheminots. La ligne Montréjeau-Luchon est choisie pour être la ligne-test du train à hydrogène. Pour la CFDT, ce choix sera créateur d’emploi sur tout le bassin tarbais, car c’est Alstom Séméac qui produira ces rames à hydrogène. En revanche, nous sommes conscients que sans cette reprise en gestion par la région Occitanie, ces lignes ne ressusciteront pas, aucun emploi ne sera créé et par conséquent le train ne reprendra pas la place qui lui est due. Nous resterons vigilants sur ce qu’il adviendra par la suite de ces lignes.

Contact presse
Johann Bedel-Navarro
06 20 67 70 61
johann.bedel-navarro@cfdtcheminots.org

Je télécharge le communiqué de presse en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss