Communiqué de presse

Posté par cfdt, le 21 octobre 2019

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Conflit à la SNCF

La CFDT prend acte des mesures annoncées et appelle la direction et le gouvernement à prendre toutes les mesures pour apaiser le climat social

Le relevé de conclusion de la concertation menée vendredi soir a été envoyé par la SNCF. Il confirme les trois mesures annoncées et précise un certain nombre d’éléments.

Parmi ceux-ci, une plus grande association des agents et des représentants du personnel aux démarches annoncées. Il engage également l’entreprise sur un volume de 200 emplois destinés à la sûreté et aux postes en gare en recourant à des recrutements externes et en s’appuyant sur les compétences et les parcours professionnels internes.

La CFDT rappelle que la profondeur et l’urgence de la crise sociale demandent des réponses d’ampleur et de durée qui vont bien au-delà de ces annonces. C’est pour cela que la CFDT a déposé une alarme sociale (demande de concertation immédiate), permettant de lancer une négociation engageante et protectrice pour les agents.

Ce processus va permettre à la CFDT de défendre les revendications portées sur :

  • la sécurité des circulations ;
  • la sûreté à bord de trains et en gare ;
  • l’emploi et les conditions de travail des cheminots ;
  • le climat social et les mesures d’urgence à prendre.

Pour la CFDT, au coeur de la crise sociale en cours, il est indispensable que la direction prenne toutes les mesures possibles d’apaisement envers les cheminots. Les déclarations de la direction et du gouvernement qualifiant les droits de retrait exercés comme un « mouvement de grève illicite » n’est ni exact ni prompt à rétablir la confiance.

Répondre à la crise sociale par la provocation est un jeu qui mène à l’échec. La direction est responsable de cette situation, à elle d’apporter les réponses pour permettre un retour à la normale. Les chantiers de la sécurité et de la sûreté sont vastes et nécessitent des actions en profondeur. Ils dépassent le strict cadre du conflit en cours. Cependant, ce conflit montre le caractère hautement inflammable de l’état social de la SNCF.

Des actions d’ampleur sont à engager. La CFDT Cheminots y est prête et sera présente pour défendre les intérêts des salariés dans la reconstruction à entamer dès cette semaine.

Je télécharge le communiqué de presse en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss