Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

Communiqué de presse

Posté par cfdt, le 23 novembre 2018

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Élections SNCF : un avenir sombre pour le dialogue social et les cheminots

La CFDT remercie les cheminots qui lui ont témoigné leur confiance

Avec 13 560 voix, la CFDT Cheminots remercie chaleureusement l’ensemble des salariés qui ont porté leur suffrage sur ses candidates et candidats.

Avec un résultat de 14,30 % (tous collèges), la CFDT enregistre un relatif tassement. Ce résultat intervient dans un contexte de transformation sociale complexe pour les cheminots. Ce terreau est particulièrement favorable à l’expression des mécontentements et des inquiétudes que certaines organisations syndicales récupèrent en se contentant d’afficher leur opposition, mais ne jamais faire œuvre de proposition.

Malgré cela, la CFDT obtient la représentativité dans 28 CSE sur 33 à la SNCF. Les cheminots sont les grands perdants de cette élection. La direction sort victorieuse. En effet, le résultat de ce scrutin est celui recherché par une direction revancharde, qui a décidé de renoncer à toute nouvelle forme de dialogue social. Pour la CFDT, la direction peut être satisfaite, elle a obtenu ce qu’elle voulait.

Nul doute que la vitrification du paysage syndical cheminot va occasionner un affrontement stérile. Pendant que les organisations syndicales radicales feront semblant de s’opposer sans chercher à négocier, la direction pourra poursuivre tranquillement sa politique de démantèlement de la SNCF à marche forcée, sans que personne ne soit en capacité de la contraindre à apporter des garanties aux cheminots grâce à des accords.

Ce sont les cheminots qui risquent d’en être pour leurs frais. Il n’y aura pas de pacte social de haut niveau ni dans le cadre de la convention collective du ferroviaire ni dans le nouveau pacte social d’entreprise. Avec l’absence d’un véritable patron à la SNCF et un dialogue social en panne, c’est le coup de grâce à l’unicité du Groupe ferroviaire qui sera rapidement porté.

Pour autant, la CFDT Cheminots continuera à porter les revendications indispensables à l’avenir des cheminots. Durant ces dernières années, la CFDT s’est fortement investie pour essayer de préserver le cadre social cheminot et pour améliorer le quotidien des agents en contractualisant de nombreux accords, dont ceux sur le temps de travail, les titres-restaurant, le télétravail, l’intéressement, le forfait jour, etc.

La CFDT Cheminots poursuivra dans cette voie. Ce résultat n’est pas en phase avec ce que la CFDT pouvait espérer aux vues du travail de ses équipes militantes et de son mode de syndicalisme alliant mobilisation et propositions. La CFDT reste convaincue que le modèle qui la porte en première position dans le privé est celui qui est en capacité de garantir un avenir à la SNCF, aux cheminots et au ferroviaire. Gageons que le futur de la SNCF et de ses cheminots ne devienne pas ce qu’a connu la SNCM et ses matelots !

Je télécharge le communiqué de presse en cliquant ici


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss