POUR LES MÉTIERS DES SERVICES COMMUNS

Posté par cheminots cfdt, le 5 novembre 2015

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

LES DIX ENGAGEMENTS DE LA CFDT POUR LES MÉTIERS DES SERVICES COMMUNS

avec la cfdt1) CONDITIONS DE TRAVAIL
Pour la CFDT, il faut mettre en place une véritable politique de prévention, redéfinir et reconnaître le rôle
des partenaires sociaux.
RENFORCER L’INFLUENCE ET LES MOYENS DES CHSCT:
Réaliser les évaluations Risques Psycho-Sociaux pour chaque entité.
Réaliser les évaluations en dehors de toute présence managériale afin d’en garantir l’objectivité.
Mettre en conformité les Documents Uniques avec de véritables mesures de prévention des risques identifiés.
Mettre en place des fiches de postes réalistes.
Ouvrir une concertation sur la prise en compte de cette sinistralité, en y intégrant la prévention de la désinsertion professionnelle et le maintien dans l’emploi.
Relancer la négociation de la déclinaison de l’accord interprofessionnel sur la qualité de vie au travail dans chaque EPIC.

2) EMPLOI DES JEUNES
Pour la CFDT, il faut réussir le renouvellement des compétences et l’insertion durable des jeunes dans l’emploi.Développer une politique d’insertion en mettant en oeuvre une véritable politique d’«!emplois d’avenir ».
Négocier des accords intergénérationnels.
Développer une alternance de qualité avec embauches à la clé, sans les utiliser pour pallier un sous-effectif avéré.
Agir au sein du GPF pour une utilisation responsable des stages.
Instaurer une Garantie Jeunes.
Favoriser le tutorat et le transfert de compétences d’agents partant en retraite.

3) ORGANISATION DU TRAVAIL
La maîtrise de la charge de travail et la prévention du stress professionnel.
Un droit de déconnexion et l’encadrement du travail à distance.
Une véritable liberté d’expression et un droit d’alerte professionnelle.
Un vrai soutien aux managers de proximité.
Une reconnaissance salariale à la hauteur de l’investissement professionnel et non en fonction de la maîtrise de la masse salariale.

teletravail4) LA GPEC

La CFDT revendique, pour les cheminots, l’application pleine et entière d’un accord de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences ambitieux qui reste à construire.
Pour la CFDT, la GPEC est un enjeu majeur dans un Groupe Public Ferroviaire en perpétuelle évolution.
C’est également l’occasion pour notre entreprise, avec les cheminots, d’opérer les transitions en sécurisant les parcours professionnels au travers de l’anticipation, de la formation, tout en tenant compte de l’emploi et les rémunérations. La GPEC doit faciliter l’élaboration d’un projet professionnel tout au long de la carrière pour tous.

5) TÉLÉTRAVAIL

La CFDT souhaite qu’un accord avec les partenaires sociaux puisse voir le jour. Il devra intégrer des avancées concernant:
Une revalorisation de l’indemnisation des frais encourus par le travailleur (internet, électricité, chauffage, l’utilisation de l’imprimante personnelle).
Une augmentation de la participation (aujourd’hui limitée à 100€).
Des outils de travail adaptés à un poste fixe.
Des conditions transparentes d’accès au télétravail.
Le respect des durées minimales de repos quotidien par la limitation des accès VPN.
La formalisation d’un entretien avant et après période d’adaptation et entretiens périodiques.
La définition d’indicateurs spécifiques!sur le télétravail, et la mise en place!d’une instance de suivi associant la Direction et les IRP.

6) VALORISATION DES MÉTIERS DE «SERVICE» AUX EPIC FILLES

La loi de réforme ferroviaire donne notamment à l’EPIC de tête l’animation du pilotage stratégique et des ressources humaines.
La CFDT revendique la valorisation des métiers des centres de services. L’entreprise ne doit plus les considérer comme un coût, mais comme des
compétences à véritable plus-value.
La CFDT oeuvrera pour la création d’un comité de suivi semestriel de l’activité produite, ainsi que pour la mise en place d’outils de reporting (satisfaction client) afin d’identifier rapidement les leviers d’action.

berger7) PROFESSIONNALISER LA FONCTION AGENCES PAIE FAMILLE

Une fonction, dont la valeur ajoutée doit être appréhendée à sa juste mesure:
La CFDT défend la création d’un vrai parcours professionnel et de déroulement de carrière au sein même des Agences Paie & Famille limitant ainsi le turn-over.
La CFDT prône la valorisation des compétences. Un agent paie et famille est un spécialiste RH et non un téléopérateur. Des embauches doivent être réalisées pour des postes pérennes dans les plateformes AVAYA.
La CFDT revendique un meilleur équilibre des portefeuilles.
Il est indispensable de mettre en place une véritable formation à la tenue du poste.
La CFDT, satisfaite de l’obtention du télétravail dans ces entités, souhaite étendre son passage de 1 à 2 jours par semaine. La CFDT demande la mise en place d’un pôle contractuel au sein de chaque Agence Paie Famille.

8) DÉROULEMENT DE CARRIÈRE

La CFDT l’a toujours répété:
seule une fonction RH forte, avec des leviers d’actions véritables, est le moteur de parcours professionnels en adéquation avec les souhaits et potentialités des agents. Ce rôle moteur doit revenir à l’EPIC SNCF!
La CFDT exige une remise à plat de la grille salariale, qui, à bout de souffle, produit des blocages et stagnations inacceptables.

9) EVS
Les allocations ne répondent plus à la réalité du coût de la vie, la CFDT exige:
La redéfinition des zones normales d’emploi, car désormais inadaptées en raison des déménagements multiples.
La revalorisation des barèmes des EVS dans les zones où les coûts sont plus élevés que la moyenne (ÎDF notamment). Promouvoir les téléconférences, limitant de fait les déplacements.

10) RÔLE DES MANAGERS

Ils font bien leur travail et en font souvent beaucoup plus. Les managers ont des marges de manoeuvre toujours plus réduites, subissent des réorganisations à répétition, agissent malgré un manque de dialogue, une invasion du reporting et une hyper disponibilité fortement encouragée. La CFDT demande à remettre le manager de proximité au coeur de son métier, en le dégageant de toutes les tâches annexes qui polluent et l’éloignent de ses tâches premières, notamment!: le soutien à ses collaborateurs!

LES CONTRACTUELS AUSSI !
Les Contractuels doivent avoir un déroulement de carrière et un système de notation au moins équivalents aux agents du Cadre Permanent.
Le manque de transparence dans les notations et le manque de connaissances de la hiérarchie sur les collaborateurs Contractuels accentuent cet état de fait. La CFDT revendique la définition d’une véritable politique de déroulement de carrière pour les personnels relevant du RH0254.

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss