PLAN D’ÉPARGNE GROUPE SNCF

Posté par cheminots cfdt, le 3 décembre 2015

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Malgré sa dénonciation par la CGT , l’accord négocié et signé par la CFDT sera applicable

Une nouvelle attaque frontale, orchestrée par la CGT, qui fait « flop » contre le pouvoir d’achat des cheminots !
Après s’être opposée aux titres-restaurant, la CGT récidive. Elle vient de dénoncer l’accord du Plan d’Épargne du Groupe SNCF, négocié et signé par la CFDT.

Une CGT qui avance masquée
Une nouvelle fois, comme pour les titres restaurants, la CGT aura attendu le vote des cheminots pour annoncer exercer son droit d’opposition sur l’accord négocié par la CFDT.

Pour rappel, que prévoit cet accord ?
Chaque cheminot, quelque soit son EPIC, peut placer son intéressement (1 200 € minimum garanti sur trois ans, négocié et validé par la CFDT ) sur le Plan d’Épargne du Groupe SNCF, et bénéficier d’un abondement de l’entreprise de la manière suivante :
0 € > 500 €  30 % d’abondement, soit 150 €.
500 > 1 000 €  20 % d’abondement, soit 100 €.
1 000 € > 1 500 €  10 % d’abondement, soit 50 €.
Soit au total 300 € par an.

Pour la CFDT, cette mesure porte des avancées concrètes pour le pouvoir d’achat des cheminots
À titre d’exemple, un cheminot percevra 150 € supplémentaires s’il place 500 € sur le Plan d’Épargne du Groupe SNCF, durant cinq ans. Il aura gagné ainsi 650 €, qui seront totalement défiscalisés.

Sud-Rail ne suit pas la CGT
Comme pour le s titres-restaurant, cette organisation syndicale s’est abstenue, et l’accord sera donc, appliqué, la CGT n’ayant pas réussi à rassembler plus de 50 % des voix nécessaires. À en croire les dernières déclarations de la CGT envers Sud-Rail dans les différents CE en région, il semble que leurs relations seraient de moins en moins cordiales. Comment pourrait-il en être autrement après autant d’attaques contre le porte-monnaie des cheminots de la part de la CGT ?

Mieux comprendre la représentativité Pourquoi voter lors des élections professionnelles est important ?
La représentativité des organisations syndicales se mesure lors du premier tour des élections professionnelles CE. Il faut :

10 % pour être représentatif.

30 % pour signer un accord collectif.

50 % pour dénoncer un accord.

Qui a signé l’accord du Plan d’Épargne du Groupe sncf ?

CFDT 15,07 % + UNSA  23,04 %
38,11 % cet accord peut être signé et appliqué si une ou plusieurs organisations syndicales totalisant plus de 50 % des voix ne s’y opposent pas.

CGT 35,29 %
ne voulant pas prendre le risque de se retrouver en mauvaise posture lors des élections du 19 novembre dernier, a attendu le déroulement du scrutin pour prendre position et dénoncer cet accord.

Sud-Rail 16,83 %
n’ayant pas dénoncé cet accord avec la CGT , cet accord est applicable.

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss