Nouveau plan social au Matériel

Posté par cheminots cfdt, le 28 novembre 2016

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Technicentre charente-périgord

Pour la CFDT, d’autres solutions existent et doivent être étudiées !

Oullins, Romilly, maintenant le Technicentre Charente-Périgord, où s’arrêtera le carnage ? Une fois de plus, les cheminots du Matériel sont frappés par un plan social qui ne veut pas dire son nom.

La CFDT dépose une demande de concertation immédiate (DCI)

À l’heure actuelle, une suppression 120 emplois est envisagée sur les deux sites (Périgueux et Saintes), sans compter l’impact sur la sous-traitance et l’économie locale.

Ce choc est d’autant plus violent qu’une hausse de charge sur l’année 2017 avait été annoncée il y a de cela quelques semaines. C’est bientôt toute
la filière Matériel qui sera menacée. La concurrence étant d’ores et déjà à l’affût pour récupérer certaines charges (récemment l’entreprise ACC à Clermont-Ferrand), des solutions doivent être trouvées rapidement pour sauvegarder l’emploi et le pérenniser dans les bassins historiques. En tant que syndicat moderne et force de proposition, la CFDT sera aux côtés des cheminots dans ce nouveau combat. Pour autant, nier les profondes mutations en cours (liées au changement de matériels devenus obsolètes) serait totalement malhonnête et surtout irresponsable pour l’avenir.

toutes les pistes doivent être étudiées !
Pour cela, la CFDT a déposé une DCI pour sauvegarder l’emploi au Technicentre de Charente-Périgord et exiger une politique industrielle permettant un avenir serein pour tous les cheminots du Matériel !

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss