Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

NOTATIONS 2014 en ECT : LA CFDT VOUS DEFEND !

Posté par cfdt, le 13 février 2014

Lapériode annuelle des notations revêt une importance toute particulière pour les cheminots. D’années en années,les agents rencontrent de plus en plus de difficultés à faire face à la pression fiscale et au coût de la vie.

Les ASCT sont de plus en plus confrontés à la politique d’austérité, notamment en matière de mesures salariales, et sans réelles perspectives d’amélioration.

L’exercice de notations est l’unique occasion pour l’entreprise de présenter sa politique en matière de déroulement de carrière de ses salariés.

Nous allons,comme l’ensemble de nos camarades, dire que c’est grâce à la CFDT que l’entreprise a bien voulu donner des niveaux supplémentaires.

Nous étions tous à la même réunion, et que chacun s’approprie le bénéfice de ce qui a été obtenu devient presque puéril.

La CFDT prend acte des mesures supplémentaires accordées aux ASCT :

40 niveaux supplémentaires à D en faveur des ex-krust,

 

20 niveaux supplémentaires à B,

 

Des mesures spécifiques DDT pour la prise en compte des agents en reconversion.

 

La CFDT demande une réflexion beaucoup plus large sur la démographie dans les ECT afin d’éviter les blocages en fin de niveau 1.

 

La CFDT revendique une fois pour toutes un calendrier pluriannuel pour régulariser à D2 tous les ex-krust qui sont encore sur D1.

 

Concernant les 36 ex-krust qui ne sont qu’à C2, la CFDT exige que leurs cas soient étudiés avec beaucoup d’attention, que chaque DET s’assure qu’il n’y a pas eu des oubliés. Nous pensons particulièrement aux mamans qui se seraient absentées plusieurs années pour élever leurs enfants.

 

Comme l’a toujours revendiqué la CFDT, la valorisation du métier de contrôleur passe par une rémunération, dont le traitement de base et la prime de travail (comptant pour la retraite) doivent prédominer sur le montant mensuel des EVS que nous percevons.

 

En conclusion, pour la CFDT les gains de productivité acquis par l’entreprise grâce au travail des ASCT doivent se traduire par un bénéfice réel pour ces derniers, particulièrement en matière de pouvoir d’achat.

 

En créant une véritable position de rémunération 19, sur le deuxième niveau de la qualification D.

 

En obtenant:

 

sur chaque qualification, le passage au 2ème niveau après 9 ans passés sur le 1er niveau.

 

L’alignement du pourcentage de passage en position sur le taux de passage des cadres, soit de 25 à 30% (au lieu de 22 à 28 % sur les niveaux 1 des qualifications A à E).

 

La généralisation de la notation des agents du CP et des contractuels à la même période, ainsi que le suivi par la commission de notations de l’ensemble des personnels.

 

La promotion hors compte de tous les agents reconvertis ayant une ancienneté égale ou supérieure aux agents promus en position, niveau et qualification de la filière les accueillant.

 

La récupération systématique de tous les changements de positions et de niveaux en cours d’année en cas de promotion, départ, retraite, etc…

 

La régularisation,après examen,des ASCT à B 2-7.

 

Les ASCT étant considérés comme roulants, nous exigeons un déroulement de carrière identique à celui des ADC, afin que tous les ASCT puissent terminer leur carrière à D2 19.

 

Après 25 ans au service des trains, nous demandons le bénéfice de la carte libre circulation 1ère classe pour les ASCT.

 

La CFDT demande la régularisation en notation hors compte, de tous les ex-Krust qui ne sont pas encore D2. Il en restait 224 fin 2013. 36 sont encore à C2.

 

La CFDT revendique pour l’encadrement :

 

La réduction du temps de passage de E1 à E2

 

La garantie d’accès et le déroulement sur la qualification F à toutes les qualifications E.

 

L’égalité de traitement lors des notations catégorielles, entre les maîtrises opérationnelles (RCT) et fonctionnelles (RET).

 

La CFDT revendique pour les administratifs :

 

Un déroulement de carrière contractualisé pour tous les administratifs. Cette démarche remettrait en cause la logique du calibrage de postes sur une seule qualification, ce quien l’état, soumet toute promotion à une vacance ou à une requalification de poste.

Downloads Folder

 

 

 

 

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss