NON À L’INDIVIDUALISATION DES COTISATIONS AXA !

Posté par cfdt, le 26 novembre 2014

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

NEWREST + ASSURANCE AXA = RÉGRESSION !

OUI AU PRINCIPE MUTUALISTE DE SOLIDARITÉ !

Pourquoi, après avoir dénoncé les contrats mutuelles en cours, refusé d’organiser un appel d’offres, la Direction refuse-t-elle d’expliquer son choix AXA ? Parce que NEWREST est « maqué » avec AXA ! Suite au tract CFDT, la Direction a éprouvé le besoin de réunir les signataires le 17 novembre dernier.

LA CFDT POINTE L’IGNORANCE FEINTE DE LA DIRECTION, ET LA CONTRAINT À REVOIR SA COPIE…
→ À cette réunion, seule la CFDT relevait les erreurs de calculs de la Direction, et surtout son ignorance quant à la fiscalisation particulière
aux contrats à options.
→ En effet, la proposition d’options AXA est dite NON RESPONSABLE avec pour conséquences le passage de 7 % à 14 % de la taxe spécifique
et la fiscalisation de la cotisation (+ 25 % pour le salarié, + 50 % pour NEWREST).

LES SALARIÉS DE LA RESTAURATION FERROVIAIRE N’ONT PAS DIT LEUR DERNIER MOT !

MAIS L’OFFRE AXA RESTE D’ABORD UN ALIGNEMENT VERS LE BAS POUR TOUS !
→ Le tour de passe-passe d’AXA c’est la cotisation unique pour tous. Avec AXA, tous les salariés cadres ou non-cadres sont sur la même base de cotisation et de prestation, inférieure aux prestations actuelles des non-cadres. Ceux qui voudront l’option 2 ou 3 paieront la différence
(avec taxe 14 % et fiscalisation de leur cotisation supplémentaire).
→ Pour la CFDT, les prestations cadres sont une contrepartie de l’accord NRF, elles doivent être respectées. Rappel : En mai 2013, vos O.S.
étudiaient avec la mutuelle la mise en place d’une cotisation unique cadres / non-cadres, en alignant l’essentiel des prestations « noncadres
» sur celles des cadres. AXA et NEWREST font l’inverse !

L’ACCORD FRAIS DE SANTÉ, FEDERATEUR PAR NATURE, ENTRE LES SALARIÉS ET L’EMPLOYEUR EST DEVENU UN OBJET DE CONFLIT ET DE DÉFIANCE ! BRAVO, NEWREST !

L’OFFRE AXA N’EST PAS TENABLE. AUJOURD’HUI, LE CONTRAT MÉDÉRIC EST DÉJÀ EN PERTE, MALGRÉ UNE COTISATION SUPÉRIEURE.

QUEL PIÈGE SE CACHE DERRIÈRE LES COTISATIONS OPTIONNELLES ?
→ Le salarié qui choisit une option « en veut pour son argent », et consomme en conséquence : étant peu nombreux sur ces options, le contrat est immédiatement déficitaire, ce qui impose une hausse rapide de la cotisation. Les options ne sont pas durables.
→ Les risques « lourds » ne sont plus correctement couverts, l’employeur s’est désengagé et a diminué son poste mutuel, c’était sa priorité. Les salariés se débrouilleront !
→ Au départ, la cotisation est légèrement inférieure à l’actuelle, mais son augmentation sera inéluctable.

M. CARPENTIER VIENT D’ÉCRIRE À SES SALARIÉS :
« NOUS AVONS UNE CONFIANCE TOTALE DANS NOTRE CAPACITÉ À RÉUSSIR ENSEMBLE ».
AVEC CE QUE VOUS VENEZ DE FAIRE, M. CARPENTIER, IL VOUS SERA DIFFICILE DE GAGNER L’INDISPENSABLE CONFIANCE DE VOS
SALARIÉS.

POUR LA CFDT, LA DIRECTION DOIT FAIRE SON AGGIORNAMENTO
→ Faire le bilan, avec les signataires de l’accord mutuel du contrat en cours. Seule cette analyse peut nous éclairer sur la suite.
→ Organiser un appel d’offre, dans la transparence, sur la base d’un cahier des charges concerté. Le décret mutuelle qui vient d’être publié rend d’autant plus indispensable cette action.
→ Donner la priorité au choix mutualiste car à but non-lucratif et solidaire.

COTISATION DE BASE POUR TOUS ET SUPPRESSION DU « RÉGIME CADRES »,
UNE BONNE AFFAIRE POUR NEWREST
→ Les chiffres des cotisations à la mutuelle MEDERIC, aujourd’hui :
> cadres : 274 950 €.
> non-cadres : 1 622 088 €
> total : 1 897 038 €
→ Les chiffres des cotisations à l’assurance AXA, demain :
> régime unique : NEWREST ne participe que sur l’option de base.
> total : 1 450 x 87,81 € x 12 = 1 527 894 € Résultat : baisse de 369 144 €, dont 60 % (221 486 €) au bénéfice de NEWREST, par an, soit un minimum de 880 000 € pour 4 ans.

POUR LA CFDT, NEWREST A « TOMBÉ LE MASQUE ». LA MUTUELLE EST LE PREMIER TRÈS MAUVAIS SIGNAL ENVOYÉ À TOUS ! SUIVRONT
LA REPRÉSENTATION DES SALARIÉS, L’INTÉRESSEMENT DES COMMERCIAUX, ET L’APPLICATION DE L’AUDIT PLANNING. EST-T-IL POSSIBLE
DE CONSTRUIRE L’AVENIR DE LA RESTAURATION FERROVIAIRE AVEC UN EMPLOYEUR DONT LA DYNAMIQUE EST « LA MARCHE ARRIÈRE POUR LES SALARIÉS ET LA MARCHE AVANT POUR NEWREST » ?

AVEC UN CONTRAT SNCF PLUS QUE PROFITABLE, NEWREST EN VEUT ENCORE PLUS, TOUJOURS PLUS ! PENDANT CE TEMPS-LÀ, À BORD, LES COMMERCIAUX CONTINUENT DE PERDRE DE L’ARGENT ET À MASQUER LES INSUFFISANCES DE LEUR EMPLOYEUR…

Downloads Folder

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss