Négociations du Nouveau Plan Opérationnel :

Posté par cheminots cfdt, le 11 avril 2016

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

NOUS N’AVANÇONS PAS AVEC UNE DIRECTION RH QUI PERD UNE NOUVELLE FOIS SON SANG-FROID !

Une énième réunion de négociations au sujet du NPO s’est tenue vendredi 8 avril 2016.
Dés les premières minutes, le ton est donné.
Après quelques échanges houleux concernant les fameuses zones géographiques,
la Direction RH a préféré quitter la table des négociations avant d’y faire son retour à 14h00.
Entre temps, le Directeur Production est venu occuper l’espace laissé libre afin d’essayer de recoller les morceaux…
La CFDT a clairement rappelé sa ferme opposition de voir dans leurs formes actuelles, ces zones géographiques et a une nouvelle fois affiché son ambition d’obtenir un accord qui soit bénéfique pour TOUS les salariés sans exception ainsi que pour l’entreprise.

UN ACCORD EN VUE, SI…

Nous avons consacré toute l’après-midi à passer en revue les articles du projet dans les moindres détails avec l’optique de parvenir enfin à un accord.
Si la Direction RH se résout pour une fois à nous écouter réellement, alors nous sommes peut-être à la veille d’un accord important qui permettrait à chacun d’envisager enfin l’avenir.

Si par contre elle persiste dans la même direction, elle devra en assumer toutes les conséquences à commencer par faire face aux mécontentements des salariés qui ont déjà été mutés et qui finalement n’obtiendront aucune des mesures qu’elle leur a promises.

IL EST HORS DE QUESTION D’AUTORISER LA DIRECTION À FAIRE DE SES SALARIÉS DES NOMADES !

La CFDT Cheminots ainsi que la FGAAC-CFDT des conducteurs de trains n’accepteront jamais que figure sur cet accord la possibilité pour un salarié lambda, qui refuserait d’être muté dans un rayon de 50 km, voire de 250 km, de simplement se faire licencier.

Ces rayons doivent impérativement être réduits.
La Direction RH s’était pourtant engagée à apporter des garanties à ce sujet lors de la dernière réunion. Encore des promesses en l’air !

LA CFDT CHEMINOTS AINSI QUE LA FGAAC-CFDT DES CONDUCTEURS DE TRAINS NE CÉDERONT PAS AU CHANTAGE !

Nous ne voulons pas dans ce projet d’une pseudo GPEC qui n’irait que dans l’intérêt de la Direction, tout comme nous ne voulons pas de rayons de travail sauf s’ils sont très fortement revus à la baisse.

Au bout de 10 longs mois de négociations, la balle est dans le camp de la Direction.
Soit elle souhaite vraiment parvenir à un accord, soit elle préfère rester bloquer dans une impasse ce qui serait préjudiciable pour tout le monde.

Nous devrons ensuite entrer avant la fin de l’année dans une négociation pour une véritable GPEC (Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) comme l’exige la loi.

NOUS ATTENDONS LA DATE D’UNE PROCHAINE RÉUNION QUE NOUS ESPÉRONS PROCHE ET ENFIN EFFICACE, CAR SANS LA PRISE EN COMPTE DE NOS OBSERVATIONS, NOTRE DIRECTION NE DOIT ESPÉRER AUCUN ACCORD SUR LE NPO.

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss