NAO 2019

Posté par cfdt, le 13 juin 2019

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Négociations salariales

Après quatre années de gel des salaires, les efforts des cheminots doivent être récompensés

La négociation sur les salaires aura lieu le 27 juin prochain. Ce rendez-vous annuel est incontournable. Chaque année, la CFDT porte des revendications destinées à améliorer le niveau de vie de tous les cheminots. Cette année, la négociation salariale vous est donc primordiale.

Le contexte de mise en place du pacte ferroviaire est âpre et difficile pour les cheminots 

  • L’absence de visibilité interroge sur le futur.
  • L’arrêt du recrutement au statut alors que le nouveau modèle social n’a pas encore été négocié pose de nombreuses questions sur les déroulés de carrière et les parcours professionnels.
  • Les incertitudes sur le nouveau cadre social à construire pèsent notamment sur les cheminots contractuels.

La CFDT l’a dit dès le mois de juin 2018 : des signes forts doivent être donnés aux cheminots

C’est ainsi que la CFDT s’était adressée à la direction du Groupe public pour réclamer notamment un véritable 13e mois pour tous les cheminots et un alignement en valeur relative de La prime sur la GIR. Des engagements avaient été pris par la direction. Il est grand temps de les concrétiser ! Pour la CFDT, 2019 doit être une année utile. Des signes positifs, mesurables et engageants doivent être donnés aux cheminots. Ce rendez-vous salarial est l’occasion pour que le GPF revienne vers les cheminots et propose une autre réponse que le silence et l’indifférence.

Gel des salaires : ça suffit ! 

Depuis l’accord signé en 2014, les augmentations sont à zéro. Depuis quatre années, les négociations ont toujours buté sur les mêmes prétextes : contexte économique défavorable, arrivée de la concurrence qui oblige à une cure d’amaigrissement préventif, choix de la tutelle, etc. Pourtant, la direction communique largement sur les bons résultats du GPF et se félicite de la qualité de la production. Les indicateurs de robustesse, de régularité ou encore de sécurité s’améliorent. Cette évolution positive est due à l’engagement, au professionnalisme et à la compétence des cheminots.

Il est indispensable qu’un juste retour soit fait 

Dans un contexte où les effectifs ne cessent de diminuer, où la pression de la productivité est accrue et les conditions sociales sont mises à mal, les efforts des cheminots doivent être récompensés.

Nos principes & revendications

La CFDT demande des augmentations salariales pour tous les agents. Quels sont les trois principes défendus par la CFDT ?

  • L’égalité, avec une progression du pouvoir d’achat pour tous les cheminots, qu’ils soient de l’Épic de tête, de Mobilités ou de Réseau. Mettons fin au refus dogmatique des mesures d’augmentation générale : un signe tangible doit enfin être apporté à tous.
  • La solidarité, avec une aide aux salaires les plus bas. L’épisode de fin d’année autour de la prime Macron a démontré que plus de deux tiers des cheminots ont un revenu inférieur à 2 400 euros bruts par mois. Il faut agir !
  • La justice, avec des mesures qui récompensent les efforts et l’engagement des cheminots.

Toutes les revendications portées par la CFDT lors de cette table ronde répondront à ces principes. La mobilisation des cheminots lors de la journée du 4 juin montre que la colère est profonde et sincère. Il est grand temps que la direction de la SNCF y réponde par des mesures concrètes et visibles pour toutes et tous.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss