Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

Matériel

Posté par cfdt, le 26 octobre 2017

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Rennes, Oullins, Romilly, et maintenant Charentes-Périgord

Encore un technicentre qui paie la facture !

Face à la baisse importante de la charge voiture, le dispositif industriel du technicentre de Charentes-Périgord (TICP) serait surdimensionné par rapport à l’activité prévue à l’horizon 2020. Sur les deux sites, la direction a décidé qu’un seul technicentre conserverait cette charge. Dans le cadre d’une demande de concertation immédiate, la CFDT a été reçue par la direction du Matériel le 9 octobre dernier. Explications.

Le site de Saintes

  • baisse de charge industrielle voiture avec l’arrêt de l’activité matériel roulant (MR) prévue début 2019 ;
  • maintien de la charge de maintenance N2 / N3 du transport express régional (TER) ;
  • croissance de l’activité maintenance courante TER – maintenance des rames AGC et Régiolis bimode au TM + 20 agents (80 passant à 100) ;
  • création d’un centre d’excellence Kitting (30 emplois) ;
  • création d’un centre d’excellence Confection pour la réalisation de pièces spécifiques à partir d’un parc de machines-outils renouvelé (30 emplois) ;
  • implantation, à partir de 2020, d’un centre de démantèlement et de désamiantage de matériel (deux niveaux, 15 emplois + 50 externes complémentaires).

Le site de Périgueux

  • modernisation du site et de l’atelier Bogie ;
  • les charges PRM (climatisation et sanitaires) seraient stables dans le temps ;
  • réincorporation de la charge MR de Saintes, qui donnera de l’activité jusqu’en 2020, devenant de ce fait le seul site en responsabilité de réviser et rénover les voitures voyageurs. Après 2020, cette charge deviendra résiduelle.

Quelles sont les raisons de cette situation ?

Les évolutions de la flotte SNCF liées à des investissements en matériel neuf, le transfert de gouvernance des lignes TET entre l’État et les régions, l’optimisation du matériel existant, la crise du fret et la réduction de la moitié de la capacité se traduisent par :

  • AGC : 700 trains livrés entre 2004 et 2011.
  • REGIO 2N : 258 commandes, dont 40 OMNEO Normandie (125 livrées).
  • RÉGIOLIS : 285 commandes, dont 64 TET (200 livrées).
  • TET : commandes complémentaires à venir, liées aux transferts (Région Centre et Hauts-de-France).
  • TGV RGV 2N2 : 110 rames commandées (70 livrées).
  • Francilien : 277 rames commandées (210 livrées)
  • RER NG : 71 rames commandées (livraisons prévues à partir de 2021-2022).
  • Locotracteurs : transformation des 110 Y 7 000 en Y 9 000.

Ces éléments engendrent une diminution durable des charges. Cela impose une évolution structurante de l’outil industriel SNCF et une forte baisse de charge voiture des ateliers réparateurs. Et ce n’est pas baisse prononcée des activités et la chute des opérations matériel roulant niveau 4 et 5 sur les autres types qui permettra de compenser la baisse de charge voiture.

Comment motiver les agents avec une vision très courte sur leur avenir professionnel ?

Les technicentres souffrent d’un manque de cohérence de l’organisation de la maintenance. Cela impacte directement les technicentres de maintenance qui cèdent des pièces réparables du matériel (PRM) et abandonnent des séries de matériel roulant à d’autres entités, ne se concentrant que sur le matériel utilisé dans leur propre région. Malgré ses promesses de ne fermer aucun technicentre, de répartir de la charge de travail pérenne (matériel roulant et pièces) entre les TI, la direction du Matériel multiplie les plans sociaux d’une façon déguisée. Faute de stratégie et de réactivité sur la maintenance de matériel roulant neuf, il n’y aura plus demain à la SNCF de compétences cheminotes ni de moyens humains sur nos sites industriels.

La CFDT dénonce l’absence de politique industrielle à court ou moyen terme sur l’industrie de maintenance ferroviaire.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss