Manutention ferroviaire

Posté par cfdt, le 25 mars 2021

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Prime Macron

La CFDT agit pour obtenir son versement à tous les salariés !

La CFDT Cheminots a demandé aux entreprises de la branche de la manutention ferroviaire le versement des 1 000 euros de la prime dite Macron à l’ensemble des salariés qui, par leur métier ou fonction, sont ou ont été exposés à la Covid-19. Interpellation.

La CFDT est également intervenue auprès des pouvoirs publics pour que la branche de la manutention ferroviaire soit reconnue au même titre que les 15 autres secteurs d’activité identifiés comme regroupant des salariés « particulièrement exposés ». Cela ouvrirait la possibilité de négocier des éléments de rémunération complémentaires.

Qu’en est-il de cette prime de 1 000 euros ouverte à tous les bas salaires en 2021 ?

Le 15 mars dernier, le Premier ministre a réuni les partenaires sociaux lors d’une conférence sociale. La CFDT a porté et défendu la nécessité de reconnaître et récompenser les salariés mobilisés. En effet, c’est leur travail qui permet de maintenir l’activité. La CFDT a également porté l’exigence d’apporter des garanties et des protections aux salariés.

Quelles décisions ?

À l’issue de la troisième conférence du dialogue social, le Premier ministre a annoncé plusieurs décisions répondant à une partie des revendications de la CFDT. Parmi elles :

  • le renouvellement de la prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat, dite prime Macron, de 1 000 euros, défiscalisée et exonérée de cotisations sociales ;
  • la possibilité d’augmenter le montant de cette prime jusqu’à 2 000 euros pour les branches et les entreprises qui négocieront des éléments de revalorisation de ces métiers et pour les entreprises qui ont mis en place un accord d’intéressement.

Nos revendications

Les salariés de la manutention ferroviaire doivent bénéficier de la prime exceptionnelle. La CFDT a donc saisi la partie patronale pour que les salariés soient justement récompensés et reconnus. La CFDT considère que cette prime ne doit pas être « pour solde de tout compte » et revendique une amélioration durable des rémunérations et des conditions de travail.

Attention

Cette prime peut être modulée selon le niveau de qualification, la rémunération, la durée de présence sur les 12 derniers mois, la durée du travail ou les conditions de travail liées à l’épidémie de Covid. Ces critères sont aussi applicables aux intérimaires.

Que retenir ?

Salariés et militants syndicaux de la manutention ferroviaire, exigez de vos entreprises de pouvoir bénéficier de ces mesures exceptionnelles de reconnaissance !

Battons-nous pour que la prime Macron soit versée et pour qu’il y ait des accords de branche pour les travailleurs de la « deuxième ligne » !

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss