LES CONCLUSIONS DE L’EXPERTISE DÉSORMAIS CONNUES, LA CFDT ENGAGE DES ACTIONS !

Posté par cheminots cfdt, le 1 février 2017

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

APF AUDIT NATIONAL

Charge de travail excessive, sentiment d’abandon, manque de considération, les qualificatifs ne manquent pas concernant la situation des agents travaillant dans les agences paie et famille (APF). Consciente des risques psychosociaux importants, notre organisation syndicale a donné l’alerte.
C’est en juin 2016, dans le cadre du CHSCT, qu’une démarche unitaire d’audit national a été lancée au sein de toutes les APF.
Les résultats sont plus qu’inquiétants. Explications.

UNE CHARGE DE TRAVAIL CONSIDÉRÉE COMME EXCESSIVE

73 % est le taux de réponse au questionnaire, soit 718 agents sur 979 interrogés.

10 est le nombre de sites investigués et 160 entretiens ont été réalisés.

QUELS SONT LES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS QUI RESSORTENT DE CETTE EXPERTISE?

  1. La charge de travail est globalement considérée comme excessive par les agents Certains outils soi-disant facilitateurs peuvent être davantage perçus comme des freins à la production (exemple : HRA = remise en question du savoir-faire). C’est également le cas de AVAYA qui pénalise
    la gestion en temps des sollicitations et entraîne trop souvent un ressenti de «standardiste».
    Les nombreux changements d’établissements conduisent à une variation en volume des portefeuilles en fonction des gestionnaires, entraînant des inégalités et de réelles sources de tensions.
  2. Le management oscille entre autonomie et sentiment d’abandon
    Le rapport met en exergue une charge de travail importante, un manque de temps et de disponibilité pour accompagner correctement les équipes et, parfois, un manque de moyens pour motiver les équipes.
  3. Des salariés inquiets sur l’avenir des agences paie et famille
    Dans sa volonté de rationaliser la fonction administrative, la direction génère de fortes anxiétés auprès des agents quant au devenir de l’activité.
  4. Un manque notoire de reconnaissance et de visibilité
    Quelles prises en compte des difficultés opérationnelles connues depuis deux ans ?
  5. Des pratiques du département des ressources humaines trop disparates
    Mode d’accès au télétravail.
    Possibilité d’évolution.
    Système Bachelor RH versus TAD.

LES REVENDICATIONS DE LA CFDT POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL ET LA PLACE DES APF AU SEIN DU GROUPE PUBLIC FERROVIAIRE

Les salariés ont un métier, une réelle expertise à défendre et une valeur ajoutée qui doit être appréhendée à sa juste mesure. La CFDT se tient à leur côté.

Donner la parole aux agents
La CFDT demande une restitution complète du rapport aux agents et la tenue d’ateliers d’expression afin que chaque cheminot concerné puisse
s’exprimer sur des axes d’améliorations.

Effectifs et charge de travail
Pour la CFDT, une meilleure organisation du travail passe par des embauches de CDD et de contrats d’intérim au CP ou en CDI.
La CFDT demande la mise en place de gestion des portefeuilles en volume stable, c’est-à-dire par immatriculation (CP) et non par unité d’organisation
comme c’est le cas actuellement.
La charge de travail étant trop importante et souvent borderline, la CFDT demande la mise en place d’une équipe APF volante d’appui ponctuel (cessons le recours constant à l’intérim).

Outils
Il faut valoriser les missions des acteurs APF et redonner sens au service des cheminots.
La mise en place d’une plateforme téléphonique n’apparaît pas pertinente sous cette forme. L’entreprise persiste dans cette direction et souhaite expérimenter l’externalisation de la prise en charge des appels. Pour la CFDT, l’emploi doit rester chez les cheminots. Dans l’hypothèse où le projet aboutirait, la mise en place devra apporter une baisse de charge significative dans les APF par la réponse aux sollicitations de premier niveau, tout comme devrait le faire l’outil front office «portail agent».

Création d’un groupe de travail spécifique APF
La CFDT a demandé et obtenu la création d’un groupe de travail pour analyser les bons process déployés sur certaines agences. En premier lieu, il
conviendra de recenser les pratiques dans les APF (télétravail, horaires de travail, méthodologie de traitement des dossiers, par thème ou portefeuille, pôle contractuel ou non), puis nous insisterons sur un pilotage national fort pour les décliner quand cela est possible (la taille des APF est déterminante dans les choix).
Compte tenu des spécificités liées à la gestion du personnel contractuel, la CFDT souhaite que soit étudiée la création d’une plateforme « personnel
contractuel » par territoire.

Un management qui doit être reconnu pour la spécificité de son métier
La CFDT constate que le management est épuisé, à bout de souffle. Nous demandons urgemment, dans le cadre du projet ALPHA EIM, des appuis
rapides aux DPX afin de les décharger de tâches chronophages et qu’ils puissent recentrer leurs missions sur le management.
Il apparaît fondamental d’apporter de la visibilité sur l’avenir des APF et sur la cartographie des sites de demain.

Une spécificité APF qui doit être enfin valorisée
La CFDT estime qu’une méthode de reconnaissance reste à construire suite aux nombreux bouleversements impactant leur activité depuis quelques années.
Il est important de laisser aux managers des outils de reconnaissance.

La CFDT jugera sur les actes et restera vigilante sur ce dossier pour améliorer la qualité de vie au travail des agents APF.
Nous vous tiendrons bien entendu informés des avancées.
Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss