Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

L’AGENDA SOCIAL DU GROUPE PUBLIC FERROVIAIRE SNCF

Posté par cheminots cfdt, le 29 janvier 2016

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

LA CFDT CHEMINOTS, SEULE ORGANISATION SYNDICALE À PROPOSER DES THÈMES DE NÉGOCIATION POUR 2016

hommeEn initiant puis en signant l’Accord de Modernisation Sociale le 13 juin 2014,
la CFDT obtenait la garantie de l’État que la SNCF allait opérer des évolutions profondes pour améliorer le dialogue social. Cela s’est traduit très concrètement par l’élaboration d’un Agenda Social dès la fin de l’année 2014.

 

 

 

LA CFDT VOUS PROPOSE DE FAIRE ENSEMBLE LE POINT SUR CE DOSSIER SENSIBLE

De manière étonnante, la CFDT a été la seule à proposer des thèmes de discussion et de négociation à traiter dans le cadre de l’Agenda Social. À croire que, pour certains, aucune revendication n’est à porter pour les cheminots en 2016.

L’AGENDA SOCIAL SNCF! C’EST QUOI ?
Il s’agit d’une nouveauté pour la SNCF. L’objectif est d’organiser le dialogue social en déterminant les thèmes des discussions à mener avec les partenaires sociaux pendant une période donnée, en qualifiant et en planifiant les rencontres.
L’agenda est construit en concertation avec les quatre organisations syndicales représentatives, à l’initiative de l’entreprise.

C’EST QUAND ?
Après avoir oeuvré à l’harmonisation des différents accords liés à la réforme du ferroviaire avec la mise en place du GPF, l’Agenda Social SNCF a pour ambition en 2016 de négocier autour de thématiques proposées et validées conjointement entre les syndicats et la direction.

QUEL CALENDRIER ?
Les négociations salariales : elles devront avoir lieu avant la fin du premier semestre.
La mise en place de l’intéressement à l’EPIC de Tête SNCF : devrait avoir lieu au cours du 1er trimestre.

La négociation sur la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ainsi que le parcours pro devrait avoir lieu au cours du 1er trimestre.
Les discussions sur la mise en place d’une protection sociale complémentaire à la CPR pour les agents du Cadre Permanent devraient avoir lieu au cours du 1er semestre.
La négociation sur le télétravail devrait avoir lieu au cours du second semestre.
L’amélioration du dialogue social au cours du 1er trimestre, mais aussi celui lié au RH0254 qui concerne les salariés contractuels devrait avoir lieu lors du second semestre.

QUELLES THÉMATIQUES ?

Rémunération, temps de travail, répartition valeur ajoutée (négociations salariales).
Gestion emplois et parcours professionnels.
Qualité de vie au Travail.
Négociation sur la protection sociale complémentaire des agents au cadre permanent.

LA DÉCLARATION DE LA CFDT LORS DE LA TABLE RONDE DU 15 JANVIER 2016 SUR L’AGENDA SOCIAL

Cette année 2016 devrait être une année historique concernant l’avenir du ferroviaire sur le territoire national. Historique en bien des points, à commencer par la construction d’un des piliers majeurs de la Convention Collective Nationale, à savoir l’organisation de la production et du temps de travail.

Conformément à ses principes et sa pratique, la CFDT prendra toutes ses responsabilités face à ces enjeux qui vont impacter les générations de cheminots actuels et futurs.
Nous mesurons parfaitement la responsabilité collective d’une telle négociation vis-à-vis de tous les salariés du ferroviaire mais aussi vis-àvis des pouvoirs publics.
Vous comprendrez que l’ordre du jour de la réunion comme le prochain projet d’accord concernant la modernisation du dialogue social pèseront dans les prochaines semaines sur l’état des négociations, tant à la CCN que dans les négociations d’entreprises.
De par sa signature, le 13 juin 2014, des accords de modernisation avec le ministre des Transports devant permettre l’amélioration du dialogue social, la CFDT continue à prendre toute sa part dans l’élaboration d’un Agenda Social 2016 qu’elle souhaite ambitieux et concret. Le principe de l’Agenda
Social est mis en oeuvre par l’employeur après concertation des organisations syndicales représentatives. Cette pratique, inaugurée l’année
dernière dans un contexte particulier où de nombreux sujets étaient induits par la réforme du ferroviaire, est un moyen d’inscrire et de planifier la négociation de dossiers jugés prioritaires par la direction d’entreprise et les organisations syndicales.
Pour la CFDT, il s’agit d’une chance supplémentaire pour les cheminots d’obtenir des avancées sociales porteuses de progrès.
Que de temps et d’énergies perdus dans les méthodes de discussions imposées par l’entreprise ces 30 dernières années ! Les états généraux du dialogue social, voulus par le ministre et la CFDT, même s’ils tardent à venir, constituent une démarche nouvelle qui doit nous permettre à tous sans exception de conserver à l’esprit que l’avenir des cheminots et de leur outil de travail est entre nos mains.

NOS DIFFÉRENTES REVENDICATIONS CONCERNANT L’AGENDA SOCIAL ET LES SUJETS À METTRE EN CHANTIER :
Le premier exercice, et non des moindres, est celui de l’accord sur la modernisation du dialogue social : aura-t-il toute l’ambition que laisse entrevoir son titre ? Une remise à jour du RH 826, le parcours pro des militants, les conditions financières dans lesquelles ils effectuent leurs missions, les moyens mis à disposition des OS et de leurs représentants devront figurer dans cet accord. Passerons-nous à côté du 2.0 alors que d’autres parlent déjà du 3.0 en matière d’équipement et de communication numérique ? La modernisation, c’est aussi cela.

LE CALENDRIER 2016 DU GROUPE PUBLIC FERROVIAIRE SNCF

CE QUE LA CFDT DEMANDE

L’ouverture de véritables négociations salariales et de leurs annexes traitant des EVS au cours du premier semestre.
L’ouverture du chantier de la grille salariale.
La mise en place de l’Accord d’Intéressement dans l’EPIC de Tête SNCF avant le 30 juin 2015.
L’obtention de la position 20 pour les ADC.
L’obtention d’un véritable 13ème mois pour tous les cheminots.
La protection sociale complémentaire des agents du Cadre Permanent (pour créer un nouveau droit et respecter la loi), et ce dès janvier 2017 avec le volet complémentaire santé et un volet prévoyance attendu par tous.
La Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et le parcours professionnel.
Le compte pénibilité.
La CPA étendue à 24 mois pour les ADC et les métiers pénibles.
Le CET.
Le télétravail.
La BDU.
Le RH254 ainsi que sa mesure d’équité offrant au retraité contractuel un droit équivalent à celui du Cadre Permanent, à savoir le maintien des facilités de circulation au bout de 15 années de service.
UN SUJET RÉCURRENT EST CELUI DES EX-APPRENTIS
Les dernières évolutions législatives concernant la prise en compte des années d’apprentissage est désormais la règle pour les nouveaux apprentis. La CFDT souhaite solder le cas des ex apprentis de l’entreprise, qui ont vu une partie de leur période d’apprentissage soumise à cotisation, mais non validée par le régime général d’assurance vieillesse, engendrant des conséquences importantes au moment du décompte du montant de leur future retraite. En deçà du périmètre GPF, la pertinence de mettre en oeuvre un Agenda Social au niveau de chacun des EPICS serait de nature à pouvoir négocier les évolutions induites par les contrats de performance État / EPICS à venir. La CFDT dit stop aux expérimentations de tout genre imposées et non maîtrisées ayant des conséquences sur les contenus des métiers et des conditions de travail des cheminots.
Ces différents sujets prioritaires, portés par la CFDT, devront trouver échos dans les différentes négociations pour l’année 2016.
La mise à l’ordre du jour par l’entreprise de certains thèmes va focaliser toutes les attentions, et en premier lieu celle des cheminots, mais aussi des pouvoirs publics. Pour la CFDT, la méthode de négociation concernant ces différents dossiers devra impérativement être précédée d’une phase de travail qui devra produire un état des lieux communiqué à toutes les parties prenantes pour une perception la plus précise possible de l’existant.
L’ATTENTE DES CHEMINOTS EST GRANDE
La CFDT portera comme toujours ses revendications en pratiquant un syndicalisme offensif et innovant dans ses idées, et pragmatique par ses méthodes. Vous comprendrez que cet Agenda Social revêt un caractère extrêmement important en la période. Les cheminots ont aujourd’hui besoin d’être rassurés, écoutés. Il y a un avenir pour la SNCF, il y a un avenir pour le transport ferroviaire, il y a de la place pour le progrès social pour
tous. Soyez assurés que la CFDT oeuvrera dans ce sens.

Pour la CFDT, cet Agenda Social revêt un caractère extrêmement important en la période. Les cheminots ont aujourd’hui besoin d’être rassurés, écoutés et entendus. Les 12 prochains mois seront essentiels quant à l’avenir du GPF SNCF.

 

Télécharger le pdf


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss