Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

la lettre de l’encadrement

Posté par cfdt, le 16 juin 2014

la lettre de l’encadrement

la CFDT croit aux avancées !

Beaucoup, sans compter la SNCF elle-même, considèrent que nos dispositions particulières nous mettent à l’abri du temps qui passe. Les progrès que la Confédération CFDT obtient pour les salariés dans la négociation ou la concertation ne seraient-ils pas propres à améliorer le quotidien des Cheminots ? Prenons l’exemple des avancées de l’accord National interprofessionnel de sécurisation de l’emploi. Une des mesures phare consistait en la mise en oeuvre d’une complémentaire santé prise en charge à 50 % par l’employeur avant le 1er janvier 2016. La CFDT Cheminots a imposé sa déclinaison pour les contractuels relevant du seul code du travail. La Direction a refusé pour le moment l’extension aux agents du cadre permanent du fait de notre régime
de prévoyance.
Autre exemple, la prise en compte de tous les trimestres de maternité ou d’adoption dans le calcul des droits à la retraite. Des avancées ont été actées par le gouvernement le 1er juin. La CFDT Cheminots interpellera l’entreprise pour s’assurer de la déclinaison de ce droit dans notre régime particulier de retraite. Afin d’éviter toute litanie nous ne décrirons pas dans le détail les avancées de l’accord sur la formation professionnelle signé par la CFDT. Néanmoins, on peut sans s’engager outre mesure, affirmer que même en 2014 les avancées sociales sont possibles ! Reste que ces avancées ne sont possibles que si une démarche concrète et pragmatique est préparée, expliquée et portée. C’est
le sens de l’action de la CFDT Cheminots, notamment dans le cadre de la réforme du système ferroviaire. Aujourd’hui, certains prennent déjà des positions arc – boutées dans le cadre de l’exercice difficile de la négociation, ils déclarent
en substance « si à terme on n’avance pas, alors nous voulons que rien ne bouge ! ». Drôle de conception de l’action syndicale. Après avoir capitalisé les acquis de son travail militant, la CFDT continue à préparer, porter, expliquer les avancées qu’elle juge possible d’obtenir. Avancées signifiant bien sûr que l’on a l’ambition d’être demain au dessus de là où l’on était hier…

Eric DHÉNIN,
Secrétaire National

ucepourquoi adhérer ?
En France, comme à la SNCF, près d’un actif sur cinq est un cadre, près de 40 % des cadres sont des femmes et plus des trois quarts des cadres sont diplômés de l’enseignement supérieur.

Si les cadres sont nettement moins exposés au chômage que les autres actifs, leur durée du travail est
en moyenne sensiblement supérieure. Leur salaire moyen a stagné en pouvoir d’achat depuis vingt ans. Les femmes cadres sont plus souvent diplômées que leurs homologues masculins et leur niveau de diplôme est plus élevé, mais les hommes et les femmes cadres font rarement les mêmes métiers. Et l’écart de salaire moyen entre femmes et hommes, s’il s’est réduit depuis vingt ans, reste supérieur à
20 %. Bénéficiez des services à l’adhérent Une assistance juridique globale. Vous êtes défendu individuellement en cas de conflit sur votre lieu de travail, y compris sur le plan juridique en cas de
litige avec votre employeur ou en cas de licenciement. Et collectivement en matière d’augmentation de salaire, de développement des compétences, d’amélioration des conditions de travail et d’exercice de vos responsabilités, etc. Une assurance. La Protection juridique de la vie professionnelle ViePro 2 défend la présomption d’innocence, le soutien d’un avocat, assure des prises en charge de haut niveau et la situation d’urgence. Un accompagnement dans la vie professionnelle. La CFDT Cadres propose le service DilemPro2, une aide pour faire face à un dilemme de responsabilité. Après un contact, nous proposons une rencontre avec un cadre expérimenté qui accompagnera la démarche de discernement. D’autres expertises, notamment techniques ou juridiques, peuvent également être mobilisées. Des abonnements : revue Cadres trimestrielle, magazine CFDT mensuel, presse professionnelle, publications spécifiques Cheminots.
Rejoignez une communauté de près de 80 000 cadres Entrez en dialogue avec les cadres adhérents de votre entreprise. Développez des relations
avec des professionnels du même métier. Développez un réseau avec nos élus et nos délégués, dans l’entreprise et votre branche professionnelle.
Défendez la dimension sociétale de votre métier Créer des réponses « durables » à des questions individuelles :

management, organisation du travail, développement des compétences. Se positionner comme un manager ou expert «responsable» face à son équipe ou aux dirigeants de l’entreprise. Réfléchir au sens de son travail et à la responsabilité sociale. C’est le sens du travail de la communauté de l’Union des Cheminots de l’Encadrement (UCE) qui participe activement aux travaux et publication de l’UCE telle que ce journal de l’encadrement.

un dispositif cache-misère

L’entreprise ne pouvant plus remercier ses agents à la date de leur 55ème anniversaire souhaite gérer sa masse salariale au travers de la réactivation du dispositif de départ volontaire des agents du cadre permanent.

Outre son caractère discriminatoire, seule l’entreprise décidant du caractère excédentaire de telle ou telle filière, ce dispositif masque les insuffisances de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au sein de l’EPIC SNCF. Les situations pour négocier autour de la GPEC n’ont pourtant pas manqué. Du refus de l’entreprise de donner toute leur place aux contrats de génération en passant par les dispositifs de fin de carrière, mobilité, évolution professionnelle, pénibilité, rien n’a été mis ou
remis à la discussion pour gérer l’emploi et les compétences en lien avec la fin de carrière. Pour la CFDT Cheminots les « séniors
» sont une véritable ressource positive dans le vrai sens du terme. Après avoir fait des ressources humaines la principale
source de contribution àl’amélioration économique du ferroviaire public, la SNCF ne peut ignorer les difficultés qui pourraient naître demain entre les besoins de compétences et les ressources.
La CFDT Cheminots entend obtenir la mise en oeuvre d’une véritable politique RH :

  •  développement de la formation des salariés en 2ème partie de carrière,
  • anticipation de l’évolution des métiers et des compétences pour sécuriser les parcours professionnels,
  • aménagement du temps de travail (CPA, temps partiels de fin de carrière, CET, etc.),
  • accompagnement de la pénibilité. À l’heure où chacun se voit imposer des efforts sur la durée d’activité, la SNCF ne peut jouer comme seule partition un dispositif de faible portée qui n’encourage pas le maintien dans l’emploi des séniors et organise la perte de compétences.

    Maintien de compétences des cadres conducteurs occasionnels

La direction de la traction a édité sans concertation à l’amont un référentiel (TT1250) organisant le maintien de compétence conduite des CTT (cadres transport traction). La CFDT Cheminots reconnaît une clarification des attentes vis-àvis des dirigeants de proximité :
l’exercice des missions du quotidien permet le maintien des compétences professionnelles. Pour la CFDT Cheminots, la conduite, notamment en cas de mouvement social, doit faire l’objet d’une négociation basée sur la transparence et le volontariat. Il n’en va pas de même pour les conducteurs occasionnels éloignés de la production du fait de leurs missions. La Direction de la Traction ambitionne que ces agents maintiennent leur compétences en exerçant leurs mission conduite suite à événement exceptionnel ou mouvement social. Pour la CFDT, le maintien de compétences conduite n’est pas une variable d’ajustement de la production et la conduite des trains occasionnelle doit être privilégiée en situation normale.

 

pdfTELECHARGER LE TRACT

 

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss