Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

LA CFDT signe l’Accord sur le Temps de Travail, mais émet des réserves !

Posté par cheminots cfdt, le 15 mars 2017

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

EUROPORTE FRANCE

LA CFDT signe l’Accord sur le Temps de Travail, mais émet des réserves !

Après neuf réunions de négociation concernant l’accord d’entreprise sur les modalités d’organisation du temps de travail, celles-ci étaient au point mort depuis le 8 décembre 2016. La Convention collective ferroviaire, applicable depuis le 1er janvier 2017, occasionnait des dérives et interprétations
selon les régions. Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots, en collaboration avec la FGAAC-CFDT, ont adréssé un courrier à Pascal Sainson – directeur Europorte France, ainsi qu’à Jacques Gounon – président Eurotunnel, François Delemotte – président CMPN et Claude Faucher – UTP. L’Inspection du travail de Lille avait été également mise en garde sur ce sujet.

Nous précisons que ce courrier a été signé par le secrétaire général de la CFDT Cheminots. Il était donc le seul susceptible d’être concerné par une éventuelle poursuite. Nous rappelons également que cette lettre n’avait pour but que d’alerter, une énième fois, des dérives et du sous-effectif dans certaines prises de service engendrant une fatigue irrégulière et très importante des salariés, pouvant apporter de sérieux problèmes de sécurité.

Notre seul but était de désamorcer la situation pouvant devenir conflictuelle et dangereuse. Une dixième réunion a donc été planifiée le 22 février 2017, au cours de laquelle les points de désaccord ont été évoqués. Des avancées ont été obtenues au cours de l’après-midi, sur tout ou partie des points bloquants. La direction nous a envoyé un dernier projet définitif pour signature le soir même.

La CFDT a demandé des modifications complémentaires, qui ont été refusées par la direction, sous prétexte qu’elle ne peut pas aller plus loin et que ce serait à prendre ou à laisser…

Voici un tableau récapitulatif des négociations

negociation

Malgré un texte en deçà de nos espérances, la CFDT signe, en émettant des réserves sur l’encadrement des RATT et le fait qu’ils n’interrompent pas la
grande période de travail (GPT).

La CFDT a néanmoins essayé de peser jusqu’au bout sur la négociation, mais la signature des trois autres organisations syndicales a validé l’accord,
et rendu impossibles toutes nouvelles avancées.

Certains points susceptibles d’interprétation seront ainsi traités en Comité de suivi de l’accord, où seuls les signataires siègeront. C’est la raison pour
laquelle un refus de signer de la CFDT n’aurait pas permis de faire remonter les problèmes et autres dérives qui verront très certainement le jour…

La CFDT Cheminots agira aussi auprès de la Commission de suivi au niveau de la CCN, en la saisissant officiellement sur de nombreux points soulevés lors des négociations afin de faire stopper les interprétations.

Télécharger le pdf


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss