La CFDT cheminots satisfaite d’une élection qu’elle ne voulait pas !

Posté par cfdt, le 22 avril 2014

Au moment de la négociation autour de la prorogation des mandats, la CFDT Cheminots
s’était prononcée pour cette dernière.
A l’époque, nous avions considéré que les organisations syndicales représentatives avaient plus à se pencher sur la stratégie à mettre en oeuvre dans le cadre de la réforme du ferroviaire, que de remettre leur mandat au vote des cheminots. Rapprochement des cheminots de RFF, loi portant réforme du ferroviaire, négociation d’une convention collective de la future branche ferroviaire, positionnement de la représentation nationale au sujet du ferroviaire, questions autour de la dette, nous semblaient des sujets suffisamment importants pour que les représentants des cheminots aient assez de matière à…Et bien non, des élections que nous ne voulions pas nous furent imposées.

La CFDT Cheminots s’est pliée à la majorité et est entrée en campagne. Au cours de cette campagne, nous avons présenté aux Cheminots de la SNCF un pacte en 10 points, issu de notre travail revendicatif démocratique. Cette campagne a été l’occasion d’échanger avec vous autour des sujets généraux d’actualité et des sujets plus propres à la SNCF:la place de l’encadrement, sa responsabilité, ses perspectives professionnelles, le pouvoir d’achat. A de nombreuses reprises, nous avons été interpellés par le rejet et l’effarement face à la
dénonciation de l’accord QTVT par quelques irresponsables.

La CFDT Cheminots avait l’ambition d’intégrer les futurs périmètres de représentation du personnel dans la négociation de la réforme du ferroviaire, pour laquelle elle nourrit l’ambition d’obtenir un «cadre social de haut niveau » pour tous les cheminots de la future branche ferroviaire. En l’état, suite à certains manques stratégiques, l’entreprise sera seule demain à la manoeuvre sur le découpage et les moyens d’actions des prochaines instances de représentation du personnel. Les cheminots, qu’ils soient de l’encadrement ou non, apprécieront…

Aujourd’hui les élections sont passées et les urnes ont parlé. La CFDT Cheminots conforte sa représentativité et devient la 2ème OS du collège cadre. Nous remercions toutes celles et ceux qui nous ont témoigné leur confiance. Nous souhaitons revenir rapidement à l’actualité. Pour ce, nous vous proposons ce numéro spécial, entièrement consacré à l’actualité de la réforme du ferroviaire.

Loi portant réforme du ferroviaire

la CFDT en action pour des améliorations du projet de loi

N’en déplaise à certains, la réforme du ferroviaire est une réalité et certaines incantations n’apporteront pas d’améliorations palpables au projet de loi et à la réalité qui devrait demain être la nôtre. Comme à l’accoutumée, la CFDT Cheminots fait vivre le dialogue et la négociation dans le respect des prérogatives de chacun.Au moment des échanges avec le ministère des transports, nous nous sommes positionnés. La CFDT a rappelé que, malgré l’échec de la création de RFF,l’intelligence des relations et les synergies entre les agents de l’infrastructure et ceux de RFF ont permis de construire 4 lignes nouvelles, de régénérer le réseau comme jamais nous ne l’avions fait, de conforter l’excellence de la maîtrise d’ouvrage et des métiers de l’infrastructure. Nous avons ensuite rappelé que d’un système monopolistique nous avons migré vers un système concurrentiel, au moins pour le FRET, sans qu’aucune mesure anti-dumping social ne soit actée et mise en oeuvre. Bien entendu face au constat, la CFDT s’est mise en marche et a fait vivre la richesse du revendicatif de son tissu militant.

La CFDT a fait des propositions et celles-ci ont été retenues! La première proposition qui a été retenue et pour laquelle nous ne cachons pas notre fierté est que demain, la loi inique d’inversion de la hiérarchie des normes ne sera pas applicable dans le futur champ ferroviaire.Pour mémoire, cette loi permet pour maintien dans l’emploi et après accord d’entreprise, de déroger jusqu’aux règles du code du travail ! La CFDT cheminots considère que cette loi trouve encore moins sa place dans des lieux où l’on cherche à produire des services ferroviaires en toute sécurité. Deuxième proposition et arme anti-dumping social, la CFDT a obtenu que, quelque soit par ailleurs l’activité principale de l’entreprise, les règles du ferroviaire s’appliqueront aux salariés dès qu’ils opèrent dans le ferroviaire. Exit les salariés détachés, les arrangements de certains employeurs qui s’accommodent des règles pour produire au plus bas coût social.

 

La CFDT utilise et continuera d’utiliser tous les outils, que ce soit réforme structurelle ou accord interprofessionnel pour, soit faire avancer les droits des salariés, soit comme ici réparer les errements de certains…

Des amendements à faire aboutir !

Les structures ferroviaires CFDT de la SNCF et de RFF ont analysé le projet de loi portant réforme du ferroviaire.Des améliorations sont nécessaires et des amendements ont été proposés à tous les députés et sénateurs sur plusieurs domaines du projet. Ces amendements visent à apporter des avancées pour:

  • une intégration sociale réussie;
  • la garantie de l’équation financière ;
  • un « cadre social de haut niveau » marqueur fort de l’ambition de la CFDT;
  • une gouvernance efficace;
  • un dialogue social modernisé;
  • des instances de représentation du personnel efficientes ;
  • des comités d’entreprise régionaux de plein exercice.

Ces amendements, pour aboutir, ont besoin d’être connus et surtout portés. N’hésitez pas à vous rapprocher des élus CFDT de votre périmètre pour en connaître les détails, les buts et les enjeux, Ensemble, continuons à « vitaminer» le social !

Downloads Folder

 

Print Friendly
Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss