Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

EUROCARGORAIL : suite de la grève, mais à quand la fin ?

Posté par cheminots cfdt, le 25 février 2016

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

En raison du climat social actuel très tendu et suite à la grève appuyée par la CFDT CHEMINOTS ET PAR SON SYNDICAT NATIONAL DES CONDUCTEURS DE TRAINS LA FGAAC-CFDT qui vient de secouer l’entreprise, la Direction a comme vous le savez, convoqué toutes les organisations syndicales à une réunion de concertation le mardi 23 février après midi en présence de la Direction des Ressources Humaines et du Directeur de production, M. De Korver.

Le travail a un coût, mais nos vies, n’ont pas de prix !

Durant cette réunion, nous avons pour la énième fois fait la liste de tous les problèmes responsables d’un mal être général et croissant chez les salariés, et qui polluent chaque jour un peu plus le collectif de travail au sein d’Euro Cargo Rail. Avant de s’engager à revenir vers nous le 22 mars prochain les questions d’organisation du travail et le 10 mars au sujet du NPO, le nouveau Directeur de production nous a confié avoir besoin de chiffrer le coût pour l’entreprise de l’application de nos revendications.

Sincérité ou volonté délibérée de gagner du temps une fois de plus? Lorsqu’au sujet des RP « glissants » par exemple, la Direction nous affirme que la consigne a été passée aux planifs pour ne plus en faire l’usage ; alors que dans le même temps elle refuse de l’écrire officiellement, nous sommes en droit de nous poser la question…

La CFDT l’a encore rappelé hier, les salariés ne veulent pas de promesses et en ont assez d’attendre !

Il y a des revendications légitimes qui ne coutent rien, qui peuvent et surtout qui doivent être mises en place rapidement.
Il y a urgence et nous n’attendrons pas la prochaine convention collective ni même la réforme annoncée du Code du travail pour agir!
Combien coûte en effet le manque de motivation évident des salariés qui ne supportent plus une organisation qui leur a tout pris?
Quel est le coût pour l’entreprise lorsque ces mêmes salariés laissent éclater leur colère comme ils viennent si justement de le faire?

Nous voulons faire avancer la locomotive ECR sur la bonne voie pour le bien de tous. Nous aimons notre entreprise contrairement à ce que certains peuvent affirmer.
Mais nous n’hésiterons pas à lancer de nouveaux appels à la mobilisation nationale si les salariés ne sont pas entendus.
La CFDT a su prendre ses responsabilités en se dressant seule face à la Direction et aux injustices que les salariés ne supportent plus.

Nous sommes prêts et déterminés à recommencer si nous y sommes contraints pour défendre l’intérêt collectif

 

Télécharger le pdf


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss