Élections CSE Siège SNCF Voyages

Posté par cfdt, le 15 novembre 2018

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Donnez des garanties à l’avenir de vos métiers, votez et faites voter CFDT

Depuis l’annonce de mars 2012 sur création de trains low-cost, la CFDT Cheminots n’a cessé d’apporter son point de vue et ses revendications. Contrairement aux autres organisations syndicales, notre positionnement lors du vote en CCE a permis de légitimer un dialogue social constructif.

La CFDT a agi en tant qu’organisation syndicale responsable afin d’amener une plus-value aux agents concernés, tout en s’assurant que l’intérêt collectif ne soit pas remis en cause. Pour autant, il n’est pas question de cautionner tout et n’importe quoi comme le laissent entendre certains qui parfois revendiquent les acquis obtenus par la CFDT.

Pour rappel

Le dossier Ouigo, tout comme celui d’InOui, n’est pas soumis à l’approbation des partenaires sociaux, mais seulement à de la concertation. En clair, on a le choix de baisser la garde devant la direction – position retenue par les trois autres organisations syndicales – et laisser ainsi le soin aux salariés volontaires de se débrouiller seuls pour obtenir de meilleures conditions sociales ou bien de travailler à l’amélioration du dossier. C’est la solution choisie par la CFDT. Si la CFDT n’avait pas construit de bonnes fondations depuis maintenant six ans, l’ensemble des 400 agents travaillant pour Ouigo ne seraient probablement pas dans l’activité Voyages de SNCF, mais sans doute dans une filiale ou chez un concurrent. Avec l’arrivée de plus en plus proche de la concurrence, les nouveaux entrants ne se priveront pas de venir prendre des parts de marché et cela au détriment d’emplois d’agents SNCF. Ouigo est destiné à dissuader les concurrents.

Aujourd’hui, que voit-on sur les métiers ?

Une augmentation de productivité, un modèle sociétal et économique qui nous dépasse, des métiers qui bougent, d’autres qui disparaissent. Hurler au scandale et appeler à la guerre n’ont pas démontré de l’efficacité. La CFDT a choisi une autre méthode.

Focus les avancées de la CFDT chez Ouigo 

  • le maintien de Ouigo au sein de SNCF Voyages et des agents à l’ÉPIC SNCF Mobilités ;
  • ASCT soumis à l’aptitude sécurité : au minimum deux par rames, au titre 1 ;
  • ASCT aux qualifications B, C et D : suppression de l’application de l’art. 20 de l’ex-RH 0077 sur l’accompagnement de bout en bout ;
  • remplacement des coupures à bord par des pauses repas à bord, décomptées en temps de travail et donc rémunérées ;
  • des cartes de parking à l’aéroport de Lyon, des cartes sur le Rhône-Express, la possibilité d’utiliser les moyens modernes de communication pour poser des congés, signaler des retards de TGV, des assistants RET, des formateurs sécurité et sûreté et la prime collective spécifique de perception, complétée par une majoration si dépassement ;
  • des améliorations aux propositions de la direction sur le montage des journées, ainsi que leurs successions ;
  • vigilance aux conditions de travail, de rémunération, de partage vie pro & vie perso, etc. ;
  • évolution de Ouigo : des experts roulements sont désormais présents sur les trois grands axes en commission roulement ;
  • refus de repos secs ;
  • amélioration des conditions de travail : parkas, des sous-vêtements chauds, taxis à Tourcoing, climatisation à MLV, présence de la SUGE en forte augmentation, présence d’agents de sécurité ADS, nettoyage des locaux, renouvellement du mobilier, chariots pour déplacer les poteaux gère-file, modifications de lieu de couchage, gratuité des dosettes de café, etc.

Ce qu’il reste à résoudre

  1. Bien que la CFDT ait obtenu des permanences d’agents administratifs dans les résidences externes comme Bordeaux, elle demande une meilleure prise en charge des problèmes administratifs, de fiche de paie, etc.
  2. Une meilleure gestion des agents en contrat à durée déterminée, pour la plupart étudiants.

Ouigo, en bref

Aujourd’hui, Ouigo c’est environ 390 agents sur l’entité opérationnelle, une cinquantaine au CNIT. Le produit Ouigo c’est aussi des emplois induits, l’ensemble des agents de la RCAD de Valence, une partie de Saint-Étienne et des agents dans les technicentres, des agents d’escale, des conducteurs, etc.

Le succès de Ouigo est à mettre au profit de la CFDT

20 millions de voyageurs avec une induction de 50 % de nouveaux clients ont voyagé avec Ouigo, grâce au travail quotidien des agents de tous collèges de tous métiers. Demain, il y aura deux produits InOui et Ouigo, et n’oublions pas que d’ici 2020, 25 % du trafic TGV se fera avec une offre low-cost. La CFDT continuera d’agir avec pragmatisme et lucidité, sans occulter les inquiétudes sur les bassins d’emplois ou sur la distribution. La plupart des avancées pour les agents ont été obtenues par la négociation, sans grève. La CFDT a prouvé, par son fonctionnement, sa cohérence et sa détermination, qu’on peut obtenir des résultats.

La direction est toujours tentée de gagner en productivité sur l’utilisation des agents. Par son expérience, sa proximité sur tous les sites et son sérieux, la CFDT vigile constamment ces modifications, de nombreuses propositions CFDT sont retenues.

Je télécharge le e-tract en cliquant ici

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss