DENONCIATION ACCORD IRP* PAR CGT ET SUD

Posté par cheminots cfdt, le 23 juin 2015

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

* Institutions Représentatives du Personnel

UNE DÉCISION LOURDE DE CONSÉQUENCES POUR LES 150 000 CHEMINOTS ET POUR LES PERSONNELS DES CE ET CCE

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Groupe Public Ferroviaire, la CGT et Sud ont dénoncé, vendredi 19 juin, le protocole signé par la CFDT et l’UNSA, relatif :
à la gestion de la période transitoire  au recours au vote électronique aux instances représentatives du personnel.

personnel

DENONCIATION ACCORD IRP PAR CGT ET SUD

CET ACCORD, QUI A FAIT L’OBJET DE NOMBREUSES HEURES DE NÉGOCIATIONS, PRÉVOYAIT :

 L’élection de vos représentants pour les Conseils d’administration, le Conseil de surveillance, les Comités d’entreprise et Délégués du personnel, le 19 novembre 2015.
La mise en place du vote électronique pour tous les cheminots.
La mise en place de 26 Comités d’entreprise pour SNCF Mobilités (correspondant aux territoires actuels et permettant une gestion de la transition vers les futurs découpages administratifs portés par la loi de réforme territoriale).
La mise en place de 13 Comités d’entreprise pour SNCF Réseau.

LES AVANCÉES OBTENUES PAR LA CFDT AU COURS DES NÉGOCIATIONS :

Des Comités d’entreprise territoriaux : ils sont la seule condition pour assurer une proximité entre le social, l’économique et l’organisation du travail. Ils sont la garantie pour mettre en place des outils de gestion des parcours professionnels sur un bassin d’emploi et assurer la possibilité de « vivre et travailler au pays ».
En obtenant des CE territoriaux, la CFDT faisait enfin aboutir une revendication portée de longue date.
Le maintien des 26 Comités d’entreprise Mobilités qui gèrent les Activités sociales, pour assurer une période de transition, afin de pérenniser les activités en cours et d’assurer l’emploi des personnels des CE et CCE.
Le maintien des mandats des élus du personnel jusqu’aux prochaines élections, pour une juste représentativité.
La mise en place du vote électronique : donner enfin aux cheminots des moyens modernes d’expression.

QUAND INCOHÉRENCE RIME AVEC DÉFIANCE

Après avoir tenté de mobiliser en développant l’inquiétude et encourageant la colère des salariés des CE et CCE, CGT et SUD proposent tout simplement la réduction du nombre de CE sur le territoire, et plus particulièrement à SNCF Mobilités. C’est précisément pour assurer un avenir à ces agents que la CFDT avait proposé et obtenu 39 CE. Exercer un chantage en menaçant les vacances de milliers de cheminots et de leurs enfants, ainsi que l’ensemble des Activités Sociales et Culturelles… Une véritable prise en otage des cheminots qui ont besoin de leurs CE et CCE à quelques semaines de la période estivale.

LA CGT ET SUD DOIVENT ASSUMER LEURS ACTES!

POURQUOI UNE DÉNONCIATION DE CET ACCORD PAR LA CGT ET SUD ?
DÉCRYPTAGE

Une volonté d’avoir des accords dissociés… pour par exemple exclure d’office le vote électronique:
l’électorat de ces syndicats ne serait pas assez «!moderne!» pour le vote électronique!? Ou les urnes électroniques sont-elles plus difficiles à contrôler ?
Procéder à des élections en 2 temps:
en acceptant le vote électronique pour les élections aux Conseils d’administration et au Conseil de surveillance au mois de novembre, mais surtout attendre le mois de mars 2016 pour les CE et DP.
Pourquoi? Parce que de ces scrutins (CE/DP) découle la représentativité syndicale au sein de SNCF et donc si la CGT et SUD obtiennent plus de 50%, ils peuvent s’opposer aux accords… bien plus important que les élections CA et CS.
Pourquoi le mois de mars ? Pour fêter le printemps ? Non, c’est juste la saison des notations d’aptitude. Une tentative pour «obtenir» des voix
contre l’espoir d’un avancement pour certains électeurs ?
Pourquoi revendiquer des Comités d’entreprise inter-EPIC au niveau régional, alors que cela est juridiquement impossible au regard de la loi du 4 août 2014 ? Nul n’est-il censé ignorer la loi ?

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss