Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

convention collective nationale

Posté par cheminots cfdt, le 20 avril 2016

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

l’UTP JOUE LA PROVOCATION !
La CFDT appelle tous les salariés du rail à cesser le travail lors de la journée de grève du 26 avril

L’UTP a transmis son projet d’écriture du chapitre de la Convention Collective sur l’organisation du travail le 5 avril 2016

Ce texte au « ras des pâquerettes » envoyé aux organisations syndicales le 5 avril 2016 n’est ni plus ni moins qu’un copier-coller du Décret Socle.
Pour la cfdt, cela est inacceptable ! Le projet de rédaction du chapitre concernant l’organisation du travail de la future Convention Collective Nationale
(CCN) présenté par l’UTP (Organisation Patronale) est une provocation pour les travailleurs du rail.

La CFDT l’a dit et écrit :

Décret Socle + Convention Collective + Accords d’Entreprise = RH 0077

L’UTP n’est pas dans cet état d’esprit et privilégie la flexibilité et la polyvalence à outrance des salariés. Le compte n’y est pas et les inquiétudes
sont nombreuses au sujet des prochaines négociations à venir de la CCN.
La CFDT ne validera jamais une régression des conditions de travail ni l’affaiblissement des règles de sécurité des circulations. Pour la CFDT, la somme de ces trois niveaux (décret socle + convention collective + accord d’entreprise) doit correspondre au RH0077.

La CFDT invite l’ensemble des salariés du rail à se mobiliser massivement dans le cadre de la journée d’action du 26 avril afin de peser sur les négociations à venir et obtenir le plus haut niveau social possible pour tous les salariés du rail de toutes les entreprises.

LA CFDT APPELLE TOUS LES CHEMINOTS À PARTICIPER À LA JOURNEE D’ACTION DU 26 AVRIL 2016

Emploi, temps de travail,
augmentation de salaire :
Une DCI basée uniquement sur les préoccupations des cheminots

Dans l’esprit de la journée unitaire du 9 mars, la CFDT, fidèle à ses engagements et à l’esprit de sa DCI déposée le 22 mars 2016, oeuvre au rassemblement le plus large possible des organisations syndicales dans une optique d’action unitaire pour tous les salariés du rail. Elle revendique :

La mise en oeuvre de négociations simultanées sur les trois niveaux :
décret socle (avec l’État), conventions collectives (avec le patronat) et accord d’entreprises (en entreprise).
Dans ce dernier cas, il s’agit d’ouvrir de négociations dans les trois EPIC qui constituent le Groupe Public Ferroviaire SNCF.

L’objectif est d’obtenir :
L’équivalent du RH 0077 pour tous les salariés du ferroviaire.
L’ouverture de négociations portant sur l’emploi et les salaires.

Télécharger le pdf


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss