Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

Communiqué de presse

Posté par cfdt, le 6 décembre 2017

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

Incident de la gare Montparnasse

Pour la CFDT Cheminots, la situation découle des politiques mises en œuvre et confirme que les moyens sont impropres à la production.

L’incident survenu dimanche 3 décembre à la gare Montparnasse pointe les difficultés auxquelles le système ferroviaire, ses utilisateurs et ses salariés sont confrontés. Une panne informatique totale a touché le poste d’aiguillage, bloquant ainsi tous les trafics entrants et sortants. Cet incident est survenu à la suite de travaux visant à augmenter la capacité du trafic en gare de Montparnasse.

Pour la CFDT Cheminots, ce deuxième incident majeur survenu en quatre mois est le résultat des politiques de l’État et de la direction du Groupe public ferroviaire. Cette situation fait suite à un programme de travaux particulièrement important, notamment en Île-de-France, qui doit se poursuivre et se renforcer. Un tel effort est essentiel pour rattraper les décennies durant lesquelles ces travaux n’ont été ni financés ni réalisés. Cependant, les travaux doivent être réalisés par des agents compétents et en nombre suffisant.

C’est donc la politique d’affectation des ressources, d’emploi et de recours à la sous-traitance qui est en cause. La maîtrise de l’ingénierie ferroviaire par le Groupe public ferroviaire est indispensable pour se préserver de tels incidents. Pour autant, les arbitrages budgétaires sur les effectifs amènent à multiplier le recours à la sous-traitance. Cette injonction paradoxale nuit gravement à la maîtrise, à l’expertise du Groupe SNCF et à sa pleine possession de la technicité ferroviaire.

Par ailleurs, la CFDT Cheminots dénonce la politique de suppression à marche forcée des emplois en contact direct avec la clientèle : ces réductions de personnel en gare et dans les trains rendent inatteignable la qualité de service attendue dans ces moments de crise, d’autant plus que la fiabilisation du réseau et de l’information digitale aux voyageurs n’est pas réalisable à court ou moyen terme. L’information des voyageurs est une priorité qui doit être pleinement maîtrisée par les agents au contact des voyageurs.

La CFDT Cheminots avait dénoncé un budget 2017 impropre à la production. La situation le confirme. Les moyens alloués pour l’année 2018 doivent lever les contradictions persistantes entre efficacité, services, sûreté et moyens humains et financiers.

Je télécharge le communiqué de presse en cliquant ici


Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss