Commission Professionnelle Centrale

Posté par cheminots cfdt, le 24 novembre 2016

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

La CFDT Cheminots quitte seule la Commission Professionnelle Centrale Voyageurs

Trois fois par an, la Commission Professionnelle Centrale Voyageurs se réunit.
Elle est censée être le lieu d’échanges entre les organisations syndicales et la direction sur des sujets d’ordre professionnel et technique concernant les métiers trains, vente et escale des activités Voyages, Gares & Connexions, Proximité et Transilien.

Pour la CFDT Cheminots, les réponses dans le dossier transmis témoignent d’un profond mépris envers les représentants du personnel. La direction
abuse des notions « réflexion engagée » et « pas de réflexion en cours », mais nous savons pertinemment que l’ensemble des projets est beaucoup plus
avancé que ce qu’elle tente de nous faire croire.
Après lecture de sa déclaration liminaire, la délégation CFDT a pris la décision de quitter la séance. Elle dénonce notamment la manière d’agir de la direction de l’EPIC Mobilités, sa stratégie déjà bien huilée et la piètre qualité du dialogue social qu’elle a décidé d’instaurer.
Il n’est pas dans les habitudes de la CFDT Cheminots de pratiquer la politique de la chaise vide mais il était nécessaire que la direction prenne la pleine mesure du climat actuel.
Nous attendons désormais franchise et transparence, ainsi que des preuves d’opiniâtreté pour la défense des intérêts des agents. Nous échangerons désormais via des formats engageant l’une et l’autre des parties, la CFDT d’une part, la direction de l’autre !

Les principaux thèmes abordés dans la déclaration liminaire

  1. La politique générale du Groupe Public Ferroviaire.
  2. Les insultes envers les cheminots, devant lesquelles la direction reste muette…
  3. Les propositions du président de SNCF Réseau pour faciliter l’arrivée de la concurrence à Mobilités.
  4. Les DET et les régions, en véritables chefs d’orchestre, libres de toute expérimentation…
  5. L’hybridation et les croisements des espèces d’agents, kezako ?
  6. Transilien, le laboratoire à idées.
  7. La création et la généralisation des ESV, pour lesquelles la CFDT demande des garanties.
  8. Les nouveaux métiers sol / bord.
  9. Portes d’embarquement, moins d’agents d’escale en ÎDF, multiplication des missions en province…
  10. Les RCAD : fermeture sans aucun scrupule.
  11. Projet Metz Sarrebruck : tout ce que l’on pouvait imaginer de pire pour les ASCT.
  12. Les petits collectifs.
  13. L’accueil de Lyon Part Dieu n’ouvre qu’à 11 h, vente et escale sur la sellette à Saint-Exupéry, fermeture du COV…
  14. Le président d’Auvergne Rhône-Alpes : policiers et gendarmes armés en repos dans les TER !
  15. Excellence DPx ou VAE VAP ?
  16. les emplois d’avenir : 30 % de recrutés, une victoire ? Pas pour la CFDT
  17. Fermeture des boutiques : après les food trucks, le lancement de « truck SNCF Mobile en Pays de Loire »
  18. ASCT : on ne badine pas avec la sécurité, la direction devra assumer ses responsabilités…
  19. L’Indemnité de Modification de Commande (IMC) : la direction nie la décision de justice !
  20. Les métiers de l’escale dématérialisés.

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss