BÂTISSONS NOTRE AVENIR AVEC LA CFDT!

Posté par cfdt, le 19 février 2014

A la CFDT, nous ne sommes pas de ceux qui voudraient faire croire aux salariés que l’entreprise peut rester statufiée, déconnectée d’un monde sans cesse en évolution. Les cheminots ne sont pas dupes et l’on voit aujourd’hui, où nous ont menés ceux qui prônent le conservatisme, opposées par principe à tout changement, celui-là même qui prépare le déclin de l’entreprise, par la baisse du nombre de salariés, la dégradation des conditions de travail, etc…

De votre choix aux élections professionnelles dépendra la représentativité

des organisations syndicales, et notre « Avenir ».

Nous devons tous en être conscients. C’est pourquoi,…

IL DEVIENT URGENT DE PASSER A L’ORANGE!

Pour la CFDT, refuser d’évoluer, c’est faire le lit de ceux qui rêvent d’une explosion du statut, de nous transformer en entreprise privée, et de nous faire perdre nos clients.

A la CFDT, nous croyons au progrès. Les salariés ont tout à gagner à travailler dans une entreprise qui se développe, pourvu que l’équilibre des intérêts salariés/entreprise soit en permanence préservé.

fret02-HD

Préserver cet équilibre, c’est notre terrain de lutte. A chaque fois que cet équilibre ne sera plus assuré, la CFDT s’opposera à la   direction. Nous mettrons toute notre énergie à proposer des accords pour évoluer en préservant l’intérêt des salariés. Jamais la politique de l’immobilisme n’apportera aux salariés tout ce qu’un accord peut leur amener.

Pour la CFDT la grève ne doit pas être un préalable à la discussion, mais le dernier recours , lorsque les négociations s’enlisent, lorsque la direction ne veut plus rien concéder alors qu’elle peut encore donner.

• Méfions-nous des discours simplistes, des « va-t-en guerre » : c’est parce que nous sommes forts que nous pouvons discuter sereinement, c’est parce que nous sommes puissants que nous sommes ouverts au débat via un dialogue social plus serein, c’est parce que nous devenons incontournables, que nous sommes écoutés sans avoir besoin de recourir systématiquement au conflit.

 

La puissance de la CFDT ne se mesure pas au nombre de grèves menées, mais bel et bien aux victoires des salariés.

 

Le choix d’un positionnement à la CFDT est un choix assumé et de conviction: pas question de se retrancher derrière des syndicats contestataires, dont le leitmotiv est le statu quo, aux dépens des évolutions de notre environnement (nous mesurons aujourd’hui, où nous a amenés ce syndicalisme de contestation : avec près de 3500 suppressions de postes depuis mars 2011).

 

Les réorganisations successives de Fret ont été mal vécues par tous. Les agents sont encore aujourd’hui en pleine incertitude sur la pérennité de leur poste et sur le devenir de Fret SNCF.

 

Aujourd’hui nous avons besoin de retrouver des repères, un vrai projet d’avenir, de retrouver un minimum de confiance et d’espoir.  

 

La CFDT ne fait pas le choix de l’allégeance avec les « décideurs », qui est un positionnement bien confortable, mais totalement incompatible avec les valeurs que porte la CFDT.

 

La CFDT a un objectif premier, celui de défendre les intérêts des salariés, avec un traitement équitable quelles que soient leurs catégories (Exécution, Exécution conduite, Maitrise ou Cadre, agents à statut ou contractuels).

 

Nos résultats et notre détermination nous confortent dans cette approche.

 

Dans un monde en perpétuel mouvement,   pour que chaque évolution soit acceptable socialement, elle doit garantir la préservation des intérêts du plus grand nombre.

votez plus

Alors, cher(e)s collègues, le 20 Mars 2014, plutôt que l’immobilisme dépassé et  funeste, choisissez le changement! Si vous votez pour les candidats CFDT, ils s’engageront dans cette voie.

 

N’hésitez plus, le 20 Mars 2014, passons à l’orange!

Downloads Folder

 

 

 

 

 

Print Friendly
Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss