Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

AVEC LA CFDT, JE REVENDIQUE UN VRAI DEROULEMENT DE CARRIERE

Posté par cfdt, le 19 février 2014

Déroulement de carrière / Notation

La CFDT revendique des parcours  professionnels reconnaissant les  compétences et l’expérience acquise en interne (VAP) et hors de l’entreprise (VAE).

La CFDT revendique également :

– La notation des agents du CP et des contractuels à la même période dans tous les établissements;

– Un déroulement de carrière des agents contractuels de l’annexe A1 aligné sur   celui des agents du cadre permanent.

– Un déroulement de carrière garanti, de la qualification B à la qualification D.

– La promotion hors compte de tous les agents reconvertis ayant une ancienneté égale ou supérieure aux agents promus en position, niveau, et qualification de la     filière les accueillant .

– Le passage au 2ème niveau de qualification au bout de 9 ans maximum d’ancienneté sur le 1er niveau.

– Le changement de position dans un délai maximum de 3 ans.

– La récupération systématique de tous les changements de position et de niveau en cours d’année.

– La création d’une véritable position de rémunération 19 (qualification « D ») .

– Le passage à la qualification ou classe « C » de tous les agents de réserve .

– L’arrêt immédiat de la déqualification de postes d’encadrement de «E » sur « D ».

 

 

triplea

 

 

 

 

 

 

 

ZOOM sur L’Escale

Mise en place d’un véritable cursus de formation afin de mieux appréhender les métiers d’escale, tout en respectant les filières et préserver les passerelles entre métiers.

Mise en place d’une vraie qualification « E » pour les chefs d’escales.

Obtention de la « prime de vente » au taux B (0,92 euros de l’heure) lors des séquences d’embarquement TGV (comme les vendeurs).

Obtention d’une prime spécifique escale, compte tenu de l’évolution du métier et du maniement de plus en plus fréquent de supports  informatiques et de nouveaux outils.

La CFDT DIT STOP !

LA SNCF DOIT ARRETER DE JOUER AVEC LA REMUNERATION DES COMMERCIAUX !

Notations aux critères parfois aléatoires, EVS à la baisse, absence de parcours professionnel, nouvelles approches métiers sans valorisation …

 

1– Le salaire fixe :

 

La CFDT n’est pas favorable à la rémunération « au mérite » et défend le vrai salaire, celui soumis à cotisations sociales qui protège et pérennise notre système de protection sociale ainsi que le système de retraite par répartition pour les générations futures. La grille salariale est le socle de la rémunération.

 

Elle doit permettre un déroulement de  carrière dynamique à travers, notamment, la reconnaissance de tous les métiers  existants et nouveaux, des compétences, et des qualifications.

 

La CFDT revendique pour les commerciaux, ainsi que pour l’ensemble des  cheminots, une vraie réforme de la grille salariale garantissant son unicité, avec des moyens importants et l’objectif d’améliorer le déroulement de carrière des agents.

 

La CFDT revendique:

 

Des augmentations en sommes uniformes; 

 

La gratification de vacances portée à 500€ d’ici 2016 (300€ en 2014,400€ en 2015).

 

Le doublement de l’indemnité horaire de dimanches et fêtes ainsi que son extension aux samedis.

 

La revalorisation des retraites avec l’intégration des E.V.S. dans leurs calculs ainsi qu’un relèvement du minimum de pension ;

 

Une vraie position 19 sur la qualification D .

 

Lors des négociations sur l’évolution des métiers de la vente physique (gares et boutiques) à SNCF Voyages, la CFDT a obtenu que le pourcentage de vendeurs qualification et classe C (par rapport au total B+C) passe de 62% en 2013 à 75% d’ici l’exercice de notation 2015.

 

La CFDT revendique l’extension de cette avancée majeure à l’ensemble des métiers du commercial Voyageurs (SNCF V. Proximité, Transilien). L’obtention  immédiate de la position 8 (qualification B, niveau 2).après satisfaction du constat d’agent commercial (ACVG).

 

2- Les gratifications individuelles:

 

Versées annuellement, elles sont censées récompenser la performance individuelle. La CFDT est opposée à l’individualisation de la rémunération basée sur la reconnaissance du mérite, plutôt que des compétences. Ces gratifications (GIR, GEXCI, etc.) sont inégalitaires.

 

Pour La CFDT, la performance individuelle des agents doit se traduire en termes de notation et de déroulement de carrière. Le budget dédié à ces gratifications doit  réintégrer l’enveloppe salariale.

 

La CFDT dénonce l’approche comptable de la direction en matière de connaissances de langues étrangères. La CFDT revendique le droit pour chaque agent d’accéder à la formation de langues étrangères. Tout agent commercial des gares, ainsi que tout agent de  l’escale filière 27 ayant obtenu un résultat positif au constat, doit percevoir la ou les indemnités de langue.

 

Downloads Folder

 

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss