Dans vos régions
map

Trouvez un correspondant CFDT dans votre région :
Cliquez-ici

AU CENTRE DU DISPOSITIF DE MAINTENANCE… MAIS PAS A N’IMPORTE QUEL PRIX

Posté par cfdt, le 10 février 2014

Fin 2012 la Direction de l’entreprise réorganisait le pilotage du Domaine
matériel pour entériner le projet de séparation des Technicentres industriels
des régions administratives pour les rattacher à la Direction du Matériel.
La deuxième étape de cette réorganisation consiste à transférer la gestion
des Technicentres de maintenance aux Activités TER, INFRA, Voyage ….
Derrière ce choix politique se cache une volonté accrue de faire de la « rentabilité
du Matériel » la règle de base, avec des répercutions sur l’organisation du travail
et une réduction des effectifs en production que conteste la CFDT.
Les cheminots du Matériel sont donc au centre de ces nouvelles orientations imposées par la
Direction pour vendre nos services aux Activités avec comme conséquence la généralisation du
travail de nuit et l’allongement des amplitudes horaires de travail.
Ces mesures garantissent-elles la politique sécuritaire prônée par notre Président ?
⌦ Pour marquer la différence, la CFDT vous propose d’autres
solutions :
– Une meilleure reconnaissance des compétences et des contraintes
métiers.
– Une organisation différente de la Formation au Matériel.
– Une politique d’embauche ciblée sur les moyens de productions.
– Une simplification des processus de management.
⌦ A vouloir tout contrôler on ne contrôle plus rien !
– Depuis plusieurs années, la CFDT se bat pour proposer à la Direction du
Matériel une autre vision de l’organisation de la production. Elle passe par
une meilleure reconnaissance des cheminots qui s’investissent pour
réaliser les surcharges de travail et des moyens humains suffisants pour
travailler en toute sécurité. A force de vouloir supprimer des postes et
mettre en place des modes de production de plus en plus compliqués, la
Direction du Matériel pénalise l’efficacité de la maintenance de nos
Technicentres.

Réaffirmez le choix d’un système de production basé sur l’efficacité et la
reconnaissance des cheminots du Matériel !

Passez à lorange 2

Conditions de travail

 

– La nouvelle organisation du pilotage du matériel réalisée en 2012 se met en place petit à petit avec comme conséquence un impact important sur nos conditions de travail.

 

 

Les gains de productivité occultent de plus en plus l’importance d’avoir les emplois nécessaires en production. Ils se font principalement par un empilage d’emplois et de fonctions transverses de plus en plus compliqué à harmoniser . L’Interim devient souvent la variable d’ajustement pour compenser les emplois supprimés en production. La dégradation des conditions de travail s’accentue.

Formation

 

Depuis l’ouverture du Technicampus, la CFDT conteste les orientations de la Direction du Matériel en matière de formation.

 

– La fermeture des Centres de Formations d’Apprentis SNCF,

 

– Les nouvelles procédures de formation à l’embauche

 

– Le recentrage de toutes les formations sur un seul site

 

Tout ceci ne favorise pas une formation choisie mais plutôt une formation subie.

 

La CFDT est intervenue pour dénoncer le manque de moyens d’hébergement pour accueillir les cessionnaires sur le site du Mans

Déroulement de carrière

C’est dans un contexte difficile de blocage idéologique que la CFDT, seule, a réussi à mettre en œuvre un processus de négociation qui permettra dès cette année de donner à de nombreux cheminots du Matériel des perspectives légitimes de déroulement de carrières.

Temps de travail

L’évolution de la maintenance ne doit pas se faire à n’importe quel prix et doit prendre en compte les paramètres : vie familiale, pénibilité, sécurité,  formation et emplois

 

Depuis les dernières élections, la CFDT est intervenue auprès de la Direction du Matériel pour demander une réduction significative des emplois d’intérim dans les technicentres. La CFDT impulse également sa conception du management basée sur une reconnaissance des compétences, et une évolution de carrière conséquente.

 

La technicité, l’expérience et les responsabilités doivent être reconnues à leur juste valeur !

Pour la CFDT, la Direction du Matériel doit réserver une part importante aux formations de terrain avec comme objectif, la prise en compte de l’expérience acquise par les cheminots en fin carrière afin de pouvoir transmettre leur compétences et prendre en compte le sujet de la pénibilité de façon efficace : du « gagnant/gagnant ! »

 

Agents E-N-D, VAP pour passer à E, fin de carrière, Agents Mouvements, technicité, responsabilité SEF, métiers à fort potentiel, DPX… En 2011, la CFDT a présenté un cahier revendicatif complet pour répondre aux déroulements de carrière des cheminots. En 2014 la détermination de la CFDT commence à porter ses fruits !

 

Le travail en décalé n’est pas la solution miracle aux impératifs de disponibilité du matériel. La réduction du temps de travail voulue par la CFDT doit se poursuivre pour aller jusqu’aux 32 heures pour tous les travaux postés.

Downloads Folder

 

 

 

 

 

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss