AGENDA SOCIAL ACTE II

Posté par cheminots cfdt, le 7 octobre 2015

LOGO_AVIS1-300x257

S'il vous plaît patienter ...

UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR LES AGENTS DU CADRE PERMANENT:

LA PROPOSITION DE LA CFDT, RETENUE PAR LA DIRECTION

Récemment, la CFDT Cheminots avait interpellé la direction de la SNCF en demandant que soit inscrite prioritairement à l’ordre du jour de l’agenda social en cours de négociation, la mise en place de la complémentaire santé pour les cheminots du Cadre Permanent. La direction vient de nous répondre favorablement, en mettant ce point à l’ordre du jour.

La CFDT, forte de son expérience acquise lors de l’obtention de ce nouveau droit pour les salariés contractuels, jouera pleinement son rôle d’organisation syndicale progressiste. À l’instar de ce qu’elle a obtenu récemment pour les cheminots contractuels (baisse de 15 à 30% des cotisations, forte amélioration de l’offre de soins et de remboursements, notamment avec l’arrivée des ex-salariés de RFF), la CFDT se battra pour améliorer le pouvoir d’achat des cheminots du Cadre Permanent.

MÉDECINE DE SOINS OU COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ?
« LES DEUX MON GÉNÉRAL »
Pour la CFDT, le combat social pour une couverture complémentaire pour les cheminots du Cadre Permanent s’accompagne de la réaffirmation de notre attachement au maintien d’une médecine de soins assurée par le Groupe Public Ferroviaire SNCF.
L’action syndicale permanente défend au quotidien la consolidation du régime spécial par l’apport de droits nouveaux.
Comme à chaque fois qu’il s’agit d’améliorer l’existant, d’avancer, de négocier… d’aucuns freinent déjà et annoncent les pires des catastrophes sociales, remise en cause du Statut, abandon de ceci, de cela et autres coups fatals! Le paysage syndical du Groupe Public Ferroviaire SNCF présente ces derniers temps une singularité bien particulière. D’un côté, la CFDT avec un syndicalisme de propositions et de résultats et de l’autre, des organisations syndicales qui commentent les propositions de la CFDT. Les cheminots eux attendent des résultats concrets pour améliorer leur quotidien, c’est le seul combat qui vaille pour la CFDT.

Les cheminots du Cadre Permanent doivent-ils rester les parents pauvres en étant exclus d’un dispositif dont bénéficient obligatoirement dès le 1er janvier 2016 tous les salariés?

Les cheminots doivent-ils se contenter de continuer à payer « plein pot » pour eux et leurs familles une complémentaire santé au détriment de leur pouvoir d’achat!?

Télécharger le pdf

Print Friendly

Contact | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Flux rss